Feed on
Posts

1956-cinema-le-balzac.jpg

Nous entamons la deuxième semaine de la mini série La vie culturelle. En quatre épisodes, deux par semaine, je vous propose d’aller au théâtre, au cinéma, d’assister à une conférence et à un concert. Ainsi vous serez prêts pour la reprise de la vie culturelle, en français. Si vous n’êtes pas abonné aux textes du podcast avec les notes, vous pouvez vous procurer la série entière sur www.onethinginafrenchday.com

Chaque texte est agrémenté d’une liste de vocabulaire et de petites phrases pratiques et spécifiques à chaque événement de la série.

Aujourd’hui, nous allons parler de cinéma dans un épisode qui mêle la littérature et le septième art. Cet épisode, le 1956, s’intitule Au cinéma, La princesse de Montpensier. Il reprend un épisode écrit en 2010.

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!
http://bit.ly/OneThingTranscripts

1955-TheatreTB-1_-_copie7s8n5.jpg

Le podcast change de rythme pendant deux semaines avec la diffusion de la mini série La vie culturelle. En quatre épisodes, deux par semaine, je vous propose d’aller au théâtre, au cinéma, d’assister à une conférence et à un concert. Ainsi vous serez prêts pour la reprise de la vie culturelle, en français. Si vous n’êtes pas abonné aux textes du podcast avec les notes, vous pouvez vous procurer la série entière sur www.onethinginafrenchday.com

Chaque texte est agrémenté d’une liste de vocabulaire et de petites phrases pratiques et spécifiques à chaque événement de la série.

Aujourd’hui, deuxième épisode. Nous allons au théâtre. Vous allez entendre un dialogue entre deux amies. Vous reconnaîtrez la voix de mon amie Pauline. Cet épisode, le 1955, s’intitule Les trente millions de Gladiator. 

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!
http://bit.ly/OneThingTranscripts

1954.jpg

Le podcast change de rythme pendant deux semaines avec la diffusion de la mini série La vie culturelle. C’est une sorte de festival ! En quatre épisodes, deux par semaine, je vous propose d’aller au théâtre, au cinéma, d’assister à une conférence et à un concert. Ainsi vous serez prêts pour la reprise de la vie culturelle, en français.

Si vous n’êtes pas abonné aux textes du podcast avec les notes, vous pouvez vous procurer la série entière sur www.onethinginafrenchday.com

 

Chaque texte est agrémenté d’une liste de vocabulaire et de petites phrases pratiques et spécifiques à chaque événement de la série.

Aujourd’hui, pour ce premier épisode. Nous allons au Louvre. Nous allons assister à une conférence. Non, pas celle où j’ai envoyé un crayon sur le chignon d’une vieille dame. C’est une autre conférence. Cet épisode, le 1954, s’intitule Conférence sur l’écriture hiéroglyphique. Il reprend un épisode qui a été écrit en juin 2016.

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!
http://bit.ly/OneThingTranscripts

IMG_9592.jpg

Dans l’épisode de mercredi, nous avons fait la connaissance de Benoît Melendez qui tient la cave et bar à Champagne L’Extra Brut dans le 9e arrondissement ou SOuth PIgalle comme on aime dire à Paris.

Benoît choisit ses champagnes en rencontrant les vignerons, en goûtant leurs vins, en discutant avec eux. Ensuite, il s’impose de les goûter à nouveau à l’aveugle. Il ne veut pas se laisser influencer par l’aura du vigneron. Quand Benoît m’a dit qu’il avait une histoire ou une anecdote à raconter à propos de chaque champagne dans sa cave ou de chaque vigneron ou vigneronne, je n’en ai pas douté un seul instant. Il les connaît tous personnellement. 

Avant de retourner dans le monde pétillant des bulles de Champagne, la semaine prochaine commence sur le podcast une mini série en 4 épisodes, 2 par semaine, sur la vie culturelle. 

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!
http://bit.ly/OneThingTranscripts

L’Extra Brut : 19 Rue Condorcet, 75009 Paris
http://lextrabrut.com/

Allez faire un tour sur le site web pour vous rendre compte de l’ambiance de cet endroit! La photo de la page d’accueil est vraiment parlante. 

IMG_9592.jpg

Aujourd’hui, je vous emmène à Paris, direction SoPi comme on dit chez les Parisiens à la mode. SoPI ? South Pigalle ! Le titre de l’épisode vous a donné un bel indice sur notre destination. Oui, il est temps de faire pétiller quelques fines bulles dans ce podcast ! Cet entretien sera diffusé en deux épisodes, aujourd’hui et vendredi. Ensuite, ce seront les vacances avec la diffusion d’une mini-série sur la vie culturelle !

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!
http://bit.ly/OneThingTranscripts

L’Extra Brut : 19 Rue Condorcet, 75009 Paris
http://lextrabrut.com/

Je vous préviens, cet épisode fait un peu peur. Tout d’abord, situons l’action. 
— Micaela, pourrais-tu nous dire où tu te trouvais, avec qui tu étais et quelle heure il était ?
— Il était sept heures quarante-cinq. J’étais avec Lisa sur la coulée verte qui était déserte. 

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!
http://bit.ly/OneThingTranscripts

1950_0026.jpg

Ah, vous qui avez écouté le podcast de mercredi jusqu’au bout vous aviez vu juste, j’en suis sûre, vous aviez compris que Nathalie Iris, l’amie du podcast, était de retour ! Je sais que vous êtes impatients de l’entendre à nouveau, alors allons vite à la librairie Mots en marge. 

— Chers auditeurs, aujourd’hui je suis de retour dans le petit bureau de Nathalie, au-dessus de la librairie Mots en Marge, à La Garenne-Colombes. Nathalie est en face de moi.
Oui !

— Comment allez-vous, Nathalie ?
— Ça va très bien ! En fait, j’ai vraiment un grand grand sourire. J’espère que ça s’entend dans ma voix. Je suis très heureuse de vous retrouver vous, les auditeurs, pour vous parler de mes coups de coeur et des livres que j’ai aimés !

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!
http://bit.ly/OneThingTranscripts

IMG_0106.jpg

On ne voit pas beaucoup Felicia en ce moment. La quatrième est une classe exigeante. Elle travaille beaucoup. Contrairement à Micaela, qui est en temps partiel, elle a cours normalement. Quand elle passe manger une part de kougelhopf aux pépites de chocolat pour le goûter, elle savoure puis regarde l’heure. 
— Il faut que j’y retourne, dit-elle. 

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!
http://bit.ly/OneThingTranscripts

IMG_0016.jpg

Ce matin, je regardais le chantier en prenant mon petit-déjeuner. J’avais dans mon assiette une part du kougelhopf cuit la veille. C’est bon quand même ce mélange de pâte légèrement sucrée et de raisins secs rendus moelleux par le rhum. Depuis la semaine dernière, nous ne voyons plus ni la Tour Eiffel ni la gare de Bécon. 

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!
http://bit.ly/OneThingTranscripts

IMG_0075.jpg

Il y a quinze jours, mon amie Anne-Laure nous avait présenté un immeuble de style Art Nouveau situé à Courbevoie, près de la gare de Bécon-les-Bruyères. À mon tour de me plier à cet exercice. Je précise que l’architecte, Monsieur Oradour, avait lui aussi ses bureaux rue du Tintoret, au numéro 9. Allons-y!
— Je te propose d’aller voir un autre immeuble, Anne-Laure!
— Alors, où m’emmènes-tu ?
— Je t’emmène de l’autre côté de la gare, rue du Tintoret, côté Asnières. 

- Older Posts »

Play this podcast on Podbean App