Feed on
Posts

Hum, ça n’a pas été une semaine facile et je n’ai pas pu mettre en ligne de podcast comme d’habitude. Lisa est tombée malade en fin de semaine dernière, puis Micaela lui a emboîté le pas. Encore ces satanés virus. Entre l’otite et le nez bouché de Lisa et les quintes de toux de Micaela, j’ai l’impression que nous n’avons pas dormi correctement depuis une éternité. La nuit, mon mari et moi sommes constamment sur le qui-vive.

« C’est Mica qui a toussé ? »

« Je ne sais pas »

« Ecoute ! »

« Non, c’est Lisa qui a gémi ».

Pour l’instant, Micaela n’est pas allée à l’école de la semaine, nous avons passé nos journées à regarder des DVD : nous avons regardé au moins trois fois la première partie du film La famille indienne (c’est fou comme Micaela oublie qu’elle est malade dès qu’il s’agit de danser) et aujourd’hui, nous avons regardé une bonne partie des épisodes de la série Orgueil et préjugés (version avec Colin Firth). Nous en sommes arrivées au point où Lizzy apprend que sa plus jeune sœur s’est enfuie avec Wickham. Mr Darcy la quitte précipitamment lorsqu’il apprend la nouvelle et Lizzy pense qu’elle ne le reverra jamais.

Parfois, il pleut et nous regardons toutes les trois par la fenêtre. Je ne sais pas à quoi Lisa et Micaela pensent. Moi, je pense qu’il faut que je dise à Natasha que je suis allée voir l’exposition sur La Comédie Française et que j’ai vu le fauteuil à crémaillère de Molière, celui dans lequel il était installé pour sa pièce Le malade imaginaire, presque celui dans lequel il est mort. Je pense aussi que dès que tout le monde sera rétabli nous nous offrirons un gâteau de ce pâtissier Meilleur Ouvrier de France dont Patricia de la garderie m’a donné l’adresse et qui n’est qu’à vingt minutes à pied de chez moi. Vingt minutes à pied, c’est presque trop prêt... Je pense à la semaine prochaine, je pense à la semaine prochaine avec impatience.

Au sommaire de One thing in a French day PLUS (la newsletter du podcast)

REPERES La famille indienne - Orgueil et préjugés - Le fauteuil de Molière - Le malade imaginaire - Nicolas Bernardé - 3 EXPRESSIONS PEU UTILES - UN PEU DE GRAMMAIRE conjugaison

« Je pense à la semaine prochaine avec impatience. » Imaginons que j’ai eu cette pensée lundi. Nous sommes jeudi. Mettez la phrase au passé en changeant « je » par « elle ». Maintenant, imaginons que nous sommes des semaines plus tard. Mettez à nouveau la phrase au passé. Bien sûr, il y a un petit piège.

00:0000:00
Download(Loading)

  • beatrice

    Chère Laetitia, j‘espère bien que la semaine prochaine sera mieux pour vous et votre famille. Bonne chance!

    Beatrice

    Jan 29, 2012 at 11:38 pm