Feed on
Posts

Les rues que j’ai alors empruntées étaient plus sympa, avec pas mal de petites boutiques, dont un petit salon de thé qui ne proposait que des gâteaux bios (il était fermé). J’avais quitté les grandes artères du dix-septième, bordées de hauts immeubles haussmanniens et dans lesquelles les boutiques de luxe se suivent les unes après les autres.
Finalement, en remontant la rue Laugier, je suis arrivée à destination. Je me trouvais à l’angle de la rue Laugier et de la rue Faraday.

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!

00:0000:00
Download(Loading)