Feed on
Posts

Un nouveau magasin bio a ouvert pas trop loin de chez moi. Je l’avais vu en passant en voiture il y a quelques semaines. Vous pensez bien que je suis allée faire un tour dès que j’ai su que c’était ouvert. Un vague sentiment de trahison pour la Biocoop m’a saisi lorsque j’ai pénétré dans le petit supermarché impeccable. Une jeune femme habillée d’un uniforme et d’un tablier aux couleurs de l’enseigne m’a accueillie avec un sourire engageant. Le marketing était au point. J’ai fait un tour dans les rayons, découvrant avec plaisir qu’il y avait énormément de choix et des marques que je ne trouve que sur Internet. Mon panier s’est rempli de quelques produits. C’était drôle parce que le magasin n’avait visiblement ouvert que quelques jours auparavant, mais tout le monde se comportait comme si cela faisait beaucoup plus longtemps. La caissière m’a fait un grand sourire comme si j’étais une vieille cliente et la responsable qui a noté mon nom pour la carte de fidélité (une carte en plastique à présenter à chaque passage en caisse - pas très bio, non?) avait l’air de maîtriser sur le bout des doigts le remplissage des formulaires. J’ai parlé de ma visite à Caroline en rentrant de l’école. - En fait, c’est un supermarché normal, sauf que tout est bio. Enfin, les vendeurs, eux, ne font pas bio comme à la Biocoop. Il n’est visiblement pas question d’avoir les cheveux longs, d’avoir une queue de cheval, un tee-shirt du Tche, des pantalons battle ou un poncho. Finalement, la Biocoop, c’est plus sympa et les vendeurs ont l’air plus heureux sans tablier!

00:0000:00
Download(Loading)

  • Adam

    Great Post! Un magazine bio n’est pas un vrai magazine bio sans un vendeur qui porte un tee-shirt du Tche! C’est trop drole.

    Merci Laetitia!

    Jun 8, 2010 at 4:46 am
  • Salil

    Incroyables ! Des caissières souriantes ? Ça, il faut aller voir. :-)

    Jun 15, 2010 at 1:08 am