Feed on
Posts

Pont-Aven

PontAven.jpg

Cet après-midi, nous sommes allés à Pont-Aven. C’est une petite ville à quinze kilomètres de Concarneau. Elle est située à l’embouchure de l’estuaire de l’Aven. La ville est célèbre pour son charme fleuri, sa rivière, ses petites maisons de pêcheur, ses nombreuses galeries de peinture. En effet, des peintres célèbres sont venus à Pont-Aven, de nombreux américains, puis Paul Gauguin, Emile Bernard. C’est la naissance de l’Ecole de Pont-Aven. La ville est aussi célèbre pour ses biscuits, de gros palets bretons : les Traou-Mad (bonnes choses en breton). Nous avons silloné la petite ville en partant du port où nous étions garé, jusqu’à la promenade au-dessus de la rivière, où l’on peut voir d’anciens lavoirs. Nous avons fait une halte pour prendre un goûter à la terrasse d’un charmant salon de thé. La carte indiquait une tarte aux fraises! Malheureusement, il n’y en avait plus. Le serveur, très sympathique, m’a invitée à venir voir dans la pâtisserie les gâteaux qu’il leur restait. J’ai choisi une tarte au citron vert pour moi et pour mon père une tarte aux pommes caramélisées. Les filles avaient arrêté leur choix sur une boule de glace à la fraise. Tout était fait maison. Nous nous sommes régalés en cette fin d’après-midi. Lorsque nous sommes partis, nous avons pris une petite rue qui passait derrière le salon de thé. Il faisait bon et une fenêtre était ouverte. Deux pâtissiers travaillaient. Micaela voulait voir.

PontAven-patisserie.jpg

— Bonjour, nous pouvons vous regarder? ai-je demandé.

— Oui, bien sûr.

— Vous préparez du chocolat?

— Oui, du chocolat.

— Je veux voir moi-aussi! s’est écrié Felicia. Je l’ai montée à son tour. Le deuxième pâtissier s’est approché d’elle.

— Tu aimes le chocolat?

— Oui! — Et ta sœur aussi?

— Oui!

— Alors voici pour vous.

— Oh, merci!

Le pâtissier leur avait tendu une pastille de chocolat chacune. Après cette petite halte, nous avons rejoint le port. C’était marée haute. Un bateau de touristes venait de quitter le quai pour une balade sur l’Aven jusqu’à Port-Manech, au bord de la mer.

— Oh, on pourra prendre le bateau, nous aussi, a demandé Micaela.

— C’est une bonne idée. On essaiera de revenir.

00:0000:00
Download(Loading)