Feed on
Posts

Cet après-midi, j’ai décidé qu’il était temps que je fasse mes commandes. En effet, des commandes de librairies, quelques commandes de vignerons, s’accumulaient dans ma messagerie et sur mon bureau. Quand c’est les vacances pour les filles, j’ai parfois tendance à mettre mon propre travail en mode passif. Dans la pile, il y avait une commande d’une personne avec un prénom asiatique et un nom de famille français. Je m’en souvenais, car quand j’avais ouvert l’enveloppe, quelques jours plus tôt, et lu la commande, j’avais comparé le prénom qu’il me semblait lire avec le nom sur le chèque pour être sûre de l’orthographe. Enfin, c’est le souvenir que j’avais. Mais lorsque j’ai rassemblé les commandes, impossible de trouver le chèque. -    Mais, je l’avais pourtant ce chèque ! me suis-je exclamée. Il doit bien être quelque part ! J’ai commencé à chercher dans toutes les piles de papier sur mon bureau, puis dans la bannette dans laquelle je dépose les factures et les chèques reçus. Ne le trouvant pas, je l’ai cherché dans d’autres piles, des piles de journaux, des piles de dossiers, dans ma bannette à bazar. Rien. Alors, je l’ai cherché sous mon bureau en me disant qu’il était peut-être tombé. Rien. J’ai recommencé à zéro. Mais pas de chèque. J’ai commencé à douter. L’avais-je bien vu ce chèque ? N’avais-je pas confondu avec ce nom d’origine scandinave d’une commande reçue quelques jours avant celle-là ? -    Non, non, je suis sûre que je l’avais ! Et puis, inspiration, j’ai recherché l’enveloppe dans ma corbeille à papier. Le chèque était dans l’enveloppe ! Ouf !

00:0000:00
Download(Loading)