Feed on
Posts

courgettesJacques.jpg

Ce soir, en rentrant à la maison après une balade sur le front de mer de Bénodet, nous avons trouvé des courgettes déposées sur la table de notre terrasse. Trois belles et grosses courgettes.

- Oh, regardez, s’est écriée Micaela, quelqu’un a mis des courgettes! Vous pensez que c’est pour nous?

- Oui, je pense, ai-je répondu. ça doit être un cadeau.

- Un cadeau? C’est qui qui nous a fait un cadeau?

- A ton avis?

- Euh,

- C’est Jacques! a crié Felicia.

- Oui, je pense que c’est Jacques.

Jacques, c’est notre propriétaire. Le mari de Christine. Les filles l’adorent alors qu’elles ne le voient toujours que de loin. On le voit qui va et vient sur le domaine dans sa Kangoo blanche, sur son tracteur, assis sur sa tondeuse, dans ses sabots, suivi de sa chienne Simba. Il nous fait un signe de la main ou de la tête. Dès que sa Kangoo arrive chez sa mère (la mamie), les filles courent nous annoncer la nouvelle : «Maman, Papa, c’est la voiture de Jacques!!». Dès qu’il repart, c’est la même chose, en plus triste, «Oh, Jacques s’en va...». Alors, vous imaginez, les courgettes de Jacques! Nous les avons mangées ce soir, tout simplement coupées en petits morceaux, cuites à la vapeur et avec un filet d’huile d’olive. Elles étaient fondantes et goûteuses. Hum! Nous nous sommes régalés. Micaela en a pris deux fois, Lisa aussi et notre petit moineau (Felicia) a terminé son assiette. Lorsque Jacques est passé dans la cour ce soir, Micaela est allée le remercier pour les courgettes.

- Ah, tu les as trouvées bonnes! Eh bien, je t’en apporterai d’autres.

00:0000:00
Download(Loading)