Feed on
Posts

Je viens de lire un article sur les bonnes manières au bureau et en affaires dans le magazine “Management” du mois d’avril. Comme le titre l’indique, c’est un magazine destiné aux cadres et aux “managers”. Je le lis de temps en temps pour rire un peu et me rappeler ce à quoi j’ai la chance d’échapper tous les jours.
Pour vous donner une idée du style de l’article en question, voici un des chapeaux : “une salariée vous annonce qu’elle est enceinte? Oubliez vos réflexes de patrons”.

Cependant, l’article présente la directrice d’un centre de formation en bonnes manières nommé “La Belle Ecole”. Elle reçoit dans son école les managers qui ressentent le besoin de réviser les bonnes manières à la française.

Dans un petit encart, elle donne quelques exemples de choses à dire et à ne pas dire.

Par exemple, on ne dit pas à quelqu’un que l’on rencontre pour la première fois “enchanté” ou “ravi”, mais tout simplement “bonjour”.

On ne s’excuse pas soi-même. Ainsi on ne dit pas “je m’excuse”, mais “je vous prie de m’excusez” ou “veuillez m’excuser”.

On ne répond pas “de rien” lorsque l’on vous remercie, mais “je vous en prie”.

A propos, hier soir j’ai lu dans Proust une petite phrase qui je trouve a sa place ici. Il s’agit d’une réponse de La Princesse des Laumes à sa cousine Madame Gallardon. Cette dernière lui pose une question et la Princesse ne peut y répondre par manque de connaissances. Elle lui dit : “je suis sans lumières à ce sujet”.
La classe, non?