Feed on
Posts

Je sais, chaque année vous y avez droit. Voici à nouveau la période de la compta ! Cela fait déjà plusieurs semaines que j’y travaille, un peu tous les soirs, rassemblant factures, justificatifs de dépenses, pointant mes relevés bancaires et prenant beaucoup de place avec mon grand livre de comptabilité. Je tiens encore ma comptabilité à la main. J’aime bien écrire, m’arrêter sur certaines dépenses le stylo en l’air et me dire « Ah, oui, le 13 mars j’ai acheté des cartouches pour mon imprimante à Monoprix ! » ou «tiens au mois d’avril Natasha et moi sommes allées deux fois chez Jean-Paul Hévin».

Hier, j’en étais arrivée au point où il ne me restait plus qu’à faire les additions. Je me suis donc lancée ce matin à l’assaut des colonnes de chiffres, équipée de la calculatrice à larges touches que mon ami Jean-Louis m’avait spécialement offerte pour la compta. Tout avait bien commencé : janvier impeccable. La somme des colonnes banque et caisse correspondait à la somme des colonnes où les dépenses ou recettes sont affectées. Février, mars, avril, comme sur des roulettes. Mais, un peu avant midi, alors que je commençais à avoir une petite faim, j’ai attaqué le mois de mai. Mon objectif était d’atteindre juin avant de déjeuner. Et là, mai ne marche pas. Une erreur en tapant sur une touche ? Je recommence. Mais non, les deux sommes ne sont pas égales. Ah, ah. Alors, je décide de refaire la somme de chaque colonne, mais pas d’erreur par là. Ah, ah, ah. Je vérifie si j’ai bien recopié chaque colonne correctement. Par exemple, un prélèvement de France Télécom dans la colonne banque de 47,61 se retrouve bien dans la colonne Télécommunications. Tout semble bon. Au fait, de combien est l’erreur ? 7,76. Cela ne correspond à rien. Je cherche, je cherche. Rien. Un truc à devenir folle.

Finalement, ce soir, je demande à mon mari un œil neuf sur ce fameux mois de mai. Au bout de deux minutes, il me dit « tu t’es trompé de colonne pour ce chiffre qui aurait dû se trouver dans la colonne caisse, ce qui fait que tu l’as compté deux fois ». Et voilà : mai est bon.

00:0000:00
Download(Loading)