Feed on
Posts

Ce matin, alors que je sortais de chez moi, Madame L., notre voisine du quatrième descendait les escaliers. Elle m’a dit bonjour du bout des lèvres et m’a jeté un regard noir avant de détourner le visage avec dédain. Voilà, c’est le drame depuis l’histoire du cèdre. Quelques jours après la taille du cèdre, elle nous est «tombée» dessus alors que mon mari et moi rentrions de promenade. Un voisin lui aurait dit que mon mari aurait insisté pour qu’on taille l’arbre (ce qui n’est pas l’exacte vérité). Bref, c’était comme si nous avions tenu la tronçonneuse. C’est vrai que je suis contente que cet arbre ait été un peu taillé car nous avons plus de lumière dans notre appartement, mais Madame L. était tellement en colère que j’ai poussé davantage mes recherches sur cet arbre. Elle est mécontente, je suis contente, mais ni l’une ni l’autre ne sommes des spécialistes. Cet arbre avait-il été massacré pour reprendre ses termes? J’ai trouvé un forum d’élagueurs où les particuliers peuvent poser des questions. J’ai posté des photos du cèdre avant et après la taille, expliqué le différent avec notre voisine (qui, c’est vrai, habitant au dernier étage est moins concernée que nous par l’ombre du cèdre) et j’ai obtenu beaucoup de réponses. Les élagueurs qui postent sur ce forum sont passionnants. Il y en a qui ont dit que c’était un massacre, mais beaucoup d’entre eux ont apporté une réponse plus raisonnable : il est difficile de cohabiter avec un arbre planté si proche d’un bâtiment et les coupes ont été bien faites, l’arbre est à surveiller, mais il devrait s’en remettre. Je me demande si je ne vais pas faire part de tout cela à notre voisine. C’est dommage, j’aimais bien discuter avec elle. L’arbre aura-t-il raison de nos bons rapports de voisinage?

00:0000:00
Download(Loading)