Feed on
Posts

Mardi 8 mai 2012

La visite de William

Aujourd’hui, nous avons reçu la visite d’un ami américain, William. William est traducteur, il habite à Berkeley, en Californie. Il a commencé sa carrière de traducteur en traduisant en anglais un livre du navigateur Bernard Moitessier. Nous nous sommes connus il y a environ dix ans lorsque j’avais besoin d’un traducteur pour la première édition de mon livre sur le vin. Nous avons sympathisé et nous nous sommes vus plusieurs fois à l’occasion des voyages de William en France. Il est passé prendre le café avec nous hier après-midi entre deux visites. Il était impatient de faire la connaissance de nos filles.

— Laetitia, c’est incroyable comme le temps passe. Regarde, Micaela a déjà six ans !

(William parle presque sans accent !)

— Oui, je sais, le temps passe trop vite.

Bien sûr, nous avons discuté des élections présidentielles. William avait accompagné un ami voter dimanche dernier et ça lui avait fait quelque chose. Il nous a posé des questions, il était curieux de comprendre le programme de François Hollande. Mon mari, qui expose très bien ce genre de choses, lui a donné les grandes lignes. William nous a expliqué que l’intervention de l’Etat comme elle est programmée en France était impossible aux Etats-Unis. Mon mari lui a répondu que ça marchait, par exemple lui avait trouvé du travail grâce à la loi sur les trente-neuf heures. Et qu’en 1981 le gouvernement socialiste avait modernisé bien des aspects de la vie française. J’ai ajouté que selon moi la France avait besoin d’un nouveau souffle, d’espoir et d’une bonne école.

Le temps de grignoter quelques galettes de Pleyben au beurre salé et c’était l’heure pour William de repartir.

Au sommaire de One thing in a French day PLUS (la newsletter du podcast)

Découvrir la newsletter : http://j.mp/IqZWz8

REPERES : des explications sur le texte.

3 EXPRESSIONS UTILES : pour parler français comme un vrai Français.

UN PEU DE GRAMMAIRE : les adjectifs de nationalité

Connaissez-vous les adjectifs (féminin et masculin) de nationalité pour ces dix pays ? Dans quelles circonstances l’adjectif de nationalité porte-t-il une majuscule ? Quelle est la place de l’adjectif de nationalité par rapport au nom ? Espagne, Grèce, Angleterre, Afrique du Sud, Corée, Australie, Bolivie, Sénégal, Irlande, Brésil

00:0000:00
Download(Loading)