Feed on
Posts

Demain, c’est la sortie de fin d’année de Micaela. Elle va au zoo de Thoiry avec sa classe, c’est à environ cinquante kilomètres à l’ouest de Paris. Elle en a beaucoup parlé ces derniers jours, surtout de tout ce qui concernait le pique-nique, me répétant parfois les mêmes choses à quelques minutes d’intervalle : « Maman, la maîtresse a dit qu’il fallait des tennis », « Maman, est-ce qu’on a un sac à dos pour mon pique-nique ? », « Tu sais, il faudra préparer un sandwich ! », « Est-ce que tu vas m’acheter des tomates cerises ? », « je prendrai ma gourde ou bien est-ce qu’on a des petites bouteilles ? » « Tu sais qu’il faut mettre des tennis ? », « Est-ce qu’on a un sac à dos pour mon pique-nique ? » « Est-ce qu’on va acheter un paquet de chips ? »

— Arrête, s’il te plaît, Micaela ! On va aller acheter tout ce qui manque pour ton pique-nique.

Nous sommes sorties toutes les quatre faire les petites courses du pique-nique. Micaela était toute joyeuse et marchait en sautillant comme emportée par un vent léger. Nous lui avons acheté des mini Babybel, ce sont les fromages indispensables du pique-nique. Le mini Babybel est un petit fromage rond qui est recouvert d’une coque de paraffine rouge. C’est un vrai jeu pour les enfants de déballer le fromage, puis de lui ôter sa coque en tirant sur une petite languette. Oui, c’est un fromage industriel !

Nous étions à peine rentrées de nos courses que Micaela voulait déjà préparer ses sandwichs aux rillettes et son sac à dos, le refrain infernal reprenait.

Avant de se coucher, Micaela m’a raconté que la maîtresse leur avait parlé des ouistitis qui, lors d’une précédente sortie, étaient montés sur le toit du car. A Thoiry, les animaux sont en liberté.

— Je me demande s’ils vont monter sur notre car et aussi si je vais voir les lions manger et les girafes courir !

AU SOMMAIRE de One thing in a French day PLUS (la newsletter du podcast)

Découvrir la newsletter : http://j.mp/IqZWz8

REPERES : des explications sur le texte.

3 EXPRESSIONS UTILES : pour parler français comme un vrai Français.

UN PEU DE GRAMMAIRE remplacer par des pronoms Prenons cette phrase : « Nous étions à peine rentrées de nos courses que Micaela voulait déjà préparer ses sandwichs aux rillettes et son sac à dos, le refrain infernal reprenait. » Je vous propose de remplacer « de nos courses » et « ses sandwichs aux rillettes et son sac à dos » par des pronoms. Les bons pronoms !

REPONSE DANS LA NEWSLETTER.

00:0000:00
Download(Loading)