Feed on
Posts

crepe.jpg

Ce matin, nous sommes allés faire quelques courses dans un des hypermarchés autour de Quimper. Avec une liste cette fois! Nous avons été, dans l’ensemble, assez efficaces. Les filles dans le chariot ont été sages. En nous rendant au rayon frais nous sommes passés devant un stand de crêpes fraîches. Elles étaient très appétissantes, ça nous a donné envie et nous en avons pris un paquet.

Puis, j’ai levé les yeux et un peu plus loin j’ai vu les dames derrière leur vitrine qui préparaient les crêpes. Ce que j’ai vu m’a saisie. Installées devant des plaques qui tournaient autour d’un axe les dames faisaient les crêpes à un rythme infernal. Une dame mettait la pâte, la suivante retournait une crêpe, puis plaçait une autre sur une autre plaque et en mettait une troisième sur un lit de crêpes cuites. Enfin, ça allait tellement vite. A peine la dame avait-elle posée sa louche de pâte, qu’une autre plaque se présentait devant elle. Pas le temps de se laisser distraire sous peine de voir la machine dérailler. On se serait cru dans Wallace et Gromit! Les dames avaient l’air de mannequins, leurs gestes raidis par le rythme. J’avoue que ce spectacle m’a perturbée.

Cet après-midi, nous sommes allés à Fouesnant acheter du pain. Pour se rendre à la boulangerie, il faut passer devant un atelier de crêpes. J’ai entendu parler de cette boutique dimanche alors que nous nous promenions sur le vieux port de La Forêt. Deux dames en pleine discussion nous ont doublés. J’ai entendu ce qu’elles disaient parce qu’elles marchaient à deux mètres de distance l’une de l’autre, celle en tête marchait très vite, comme si elle était en retard. L’autre essouflée semblait lui courir après. Et elles parlaient de ce magasin de crêpes. Elles disaient qu’il a beaucoup de succès et qu’il a du mal à fournir en été. Cet après-midi, on voyait les crêpières travailler paisiblement derrière les vitres. Le succès n’a pas transformé ces dames en machines!

00:0000:00
Download(Loading)