Feed on
Posts

Cet après-midi, petite séance de travail avec Natasha. Cultivate your French, nouvelle version, troisième version, la bonne version, prend sa forme définitive. Nous nous étions donné rendez-vous chez Jean-Paul Hévin. J’aime beaucoup ce salon de thé, car c’est un endroit reposant, à l’abri de l’agitation luxueuse de la rue Saint-Honoré. Quand nous sommes assises près d’une des fenêtres, la sensation de coupure avec l’extérieur est encore plus forte, car le bâtiment est ancien et les murs sont en pierre blanche et très épais. C’est un endroit où le temps est différent. Ça me fait penser à une citation de Marcel Proust que j’ai lue récemment : « Les jours sont peut-être égaux pour une horloge, mais pas pour un homme ». Nous avons toutes les deux choisi un chocolat chaud. Il y a plusieurs choix : Natasha a choisi le Tradition et j’en ai choisi un plus épicé dont le nom m’échappe...

Ensuite, nous avons choisi nos pâtisseries. Natasha voulait absolument goûter le Tonka, un gâteau au chocolat et à la fève tonka. J’ai choisi un Safi, car j’aime bien le mélange chocolat et orange. Nous partageons souvent nos gâteaux. Et le Tonka a vraiment été une surprise gustative.

— Tu sais que la fève tonka est interdite aux Etats-Unis ! m’a dit Natasha.

— Ah, bon. Pour quelle raison ?

— A cause de sa composition chimique qui est proche de celle d'une molécule de synthèse. Mais, pour avoir un problème, il faudrait en manger vraiment beaucoup.

— En tout cas, elle a des arômes vraiment enchanteurs. Le goût est étrange et délicieux à la fois.

Le Tonka nous a inspirées, car nous avons bien travaillé. J’ai fait une recherche à propos de cette fève sur Internet. Elle provient d’Amérique du Sud, son nom vient de la langue tupi et elle est considérée comme porte-bonheur. Voilà, le bonheur est en moi !

AU SOMMAIRE de One thing in a French day PLUS (la newsletter du podcast)

Découvrir la newsletter : http://j.mp/IqZWz8

REPERES : des explications sur le texte.

3 EXPRESSIONS UTILES : pour parler français comme un vrai Français.

UN PEU DE GRAMMAIRE Poser la bonne question

Je vous propose de poser la question correspondant à chacune des phrases-réponses suivantes issues du texte d’aujourd’hui.

— J’ai fait une recherche à propos de cette fève sur Internet.

— Elle provient d’Amérique du Sud.

— Son nom vient de la langue tupi.

REPONSE DANS LA NEWSLETTER.

00:0000:00
Download(Loading)