Feed on
Posts

Ce matin, j’ai reçu un SMS de la prof de danse indiquant qu’elle ne pourrait pas assurer le cours des filles l’après-midi. Les filles ont fait la tête, elles attendent toujours leur cours de danse avec impatience. Mais, Micaela, jamais à court d’idées, m’a proposé d’inviter ses copines Inès et Lucile qui devaient aller à la danse avec elle. Ce sont les filles de mon amie Géraldine.

— J’appellerai Géraldine tout à l’heure et je vous dirai ce que nous avons décidé.

Une fois les filles couchées pour la sieste, j’ai appelé mon amie.

— Est-ce que cela te dirait de venir pour le goûter ? lui ai-je proposé.

— Oui, bien sûr, avec plaisir. Est-ce que c’est bien si on vient vers quatre heures ?

— C’est parfait. A tout à l’heure !

Une fois que j’ai eu raccroché, je me suis demandé ce que je pourrais bien faire pour le goûter. Géraldine a trois enfants, comme moi. Un goûter pour huit donc. Des crêpes ! Voilà qui était idéal. J’ai préparé la pâte en rajoutant un peu de cannelle, c’est comme ça que j’aime les crêpes en ce moment. A quinze heures trente, j’ai réveillé les filles et j’ai commencé à faire cuire les crêpes. Pour une pâte avec 500 grammes de farine et un litre de lait, il faut environ 30 minutes pour faire toute les crêpes. J’aime bien faire les crêpes, je pense à autre chose, j’ai des idées, je fais le point, je rêve. A quatre heures, lorsque Géraldine et ses enfants sont arrivés, la pile de crêpes était presque terminée. Nous avons bien goûté, les enfants ont joué et Géraldine et moi avons pu discuter tranquillement. Parfois, c’est bien de ne pas courir au cours de danse le mercredi après-midi.

00:0000:00
Download(Loading)