Feed on
Posts

Vous connaissez le proverbe “l’habit de fait pas le moine” et bien, je viens de découvrir qu’une coiffure élaborée avec style et moulte gel ne fait pas non plus le guichetier de banque. Mon père en a fait la triste expérience ce matin. Je vous raconte cela.

J’avais demandé à mon père s’il pouvait passer à la banque pour moi. J’avais un chéquier à retirer, un chèque à déposer et je devais faire tamponner mon avis d’imposition pour un livret spécial.

Mon père s’est rendu ce matin à mon agence où il a été accueilli par un jeune guichetier plein d’assurance et à la coiffure “d’jeune” élaborée. Il lui a remis ma procuration pour le retrait du chéquier.
- Ah, non, monsieur ce n’est pas possible car qui me dit que c’est bien votre fille qui a signé? En plus, il me faudrait sa carte d’identité.

Première intervention du collègue au guichet à côté du sien
- Si, c’est bon, mais c’est la carte d’identité du monsieur que tu dois demander.

Ensuite, mon père présente mon avis d’imposition et la lettre de la banque demandant à ce que je le présente.
- Je ne crois pas que sois habilité pour ça, monsieur. Il va falloir voir un conseiller clientèle.

Deuxième intervention du collègue.
- Si, tu es habilité.
- Mais, je ne sais pas quoi faire!
- Il faut que tu tamponnes l’avis, que tu le photocopies et que tu inscrives sur la copie “conforme à l’original, pour le maintien du livret”.

Puis, s’adressant à mon père, le jeune guichetier lui dit :
- Dans ce cas, monsieur, il me faudrait l’original.

Troisième intervention du collègue.
- Mais, c’est l’original que tu as entre les mains!
- Ah, oui! Au fait, comment tu écris “maintien”?
- M-a-i-n-t-i-e-n. Eh, mais c’est sur la photocopie que tu dois écrire cela, pas sur l’original!

Mon père était mort de rire en me racontant tout ça et moi en l’écoutant. Mais, c’est triste quand même... en plus, le jeune homme ne s’est pas excusé une seule fois.