Feed on
Posts

jeunefillerenoir.jpg

Ce matin, je suis allée à la piscine. Je suis toujours aussi assidue parce que cela me fait vraiment du bien. Je dois un grand merci à Géraldine de m’avoir accompagnée au mois d’avril. Elle aura été le déclencheur de mon énergie retrouvée grâce à la piscine. La piscine où je me rends reçoit des scolaires. « Oh, vous allez à telle piscine? Il n’y a pas les scolaires? » me dit-on à chaque fois que je parle de la piscine. « Les scolaires », c’est une façon de dire qu’elle est fréquentée par les écoliers. Celle où je vais a trois lignes ouvertes au public. Ce matin, la piscine était étrangement calme. Les scolaires étaient absents. Enfin, pas tout à fait. Il y avait une classe d’adolescents qui occupait une partie du bassin. Leur professeure, une jeune femme blonde, vêtue d’un short rose, déployait une énergie incroyable pour faire travailler ses élèves. Je la voyais agiter ses bras dans un sens, puis dans l’autre, crier des « allez, allez, on y va », marcher de long en large le long du bassin. Lorsque je suis sortie de l’eau, j’ai retrouvé dans les douches les élèves filles de sa classe. Je les écoutais parler, c’était vraiment drôle. — Est-ce que quelqu’un a du démêlant? — Oh, il sent bon ton shampooing! La professeure s’est pointée à l’entrée des douches. — Allez, les filles, c’est bon, vous êtes propres! On s’active, on va se changer. Je retrouvais les jeunes filles à l’endroit où l’on se sèche les cheveux. Toutes se miraient dans les glaces. Nouvelle intervention du professeur. — On y va! C’est bon, vous vous êtes assez regardées! Eh bien, tu en amènes du matériel pour tes cheveux, a-t-elle dit à une des jeunes filles qui avait un lisseur et un sèche-cheveux. — Madame, je n’ai pas eu le temps de lisser ma frange! A gémi cette dernière. — On doit y aller maintenant. Il ne fallait pas rester si longtemps sous la douche. — Mais Madame, si je ne peux pas faire ma frange, je vais être trop moche toute la journée! J’étais morte de rire en quittant la piscine. (Illustration : Jeune fille au chapeau de paille, Auguste Renoir, 1884)

00:0000:00
Download(Loading)