Feed on
Posts

Ce matin, comme souvent le mercredi matin, je suis allée à la Biocoop faire des courses avec les filles. Micaela avait écrit notre liste de courses. Il ne fallait pas que nous oubliions de prendre des amandes au chocolat (en vrac), des noix décortiquées (en vrac) et de la pâte de dattes dont Felicia raffole. Moi, j’espérais que nous allions tomber à la caisse sur un vendeur que j’ai dans le collimateur. Je racontais ça la dernière fois à Natasha.

— Quand je vais à la Biocoop, je dois donner mon nom pour que mes achats soient notés sur mon compte fidélité. Il y a des vendeurs à qui je n’ai pas besoin de donner mon nom, d’autres qui me demandent gentiment de le leur rappeler. Et puis, il y en a un qui est là depuis au moins deux ans. Et à chaque fois que je passe à la caisse avec lui, il me demande « vous avez un compte chez nous? ». Ça m’énerve. Il fait semblant de ne pas me reconnaître.

Natasha a bien ri, puis elle m’a fait une suggestion.

— La prochaine fois qu’il te demande ça, tu lui dis « Vous êtes nouveau ici? Je ne vous ai jamais vu ».

Nous avons bien ri. Oui, évidemment, c’est ça qu’il faut que je lui dise. Je me suis entraînée mentalement.

« Vous êtes nouveau ici? », « Vous êtes nouveau ici? » travaillant mon regard dans la glace pour être le plus naturelle possible.

Ce matin, nous l’avons croisé dans les rayons alors que je prenais du riz. Il était donc bien là. Nous avons terminé nos courses par le rayon fromage à la coupe. C’était lui qui servait !

— Bonjour, qu’est-ce qu’il vous faudrait? m’a-t-il demandé de son air de ne pas me reconnaître.

— Je vais prendre un bout de Comté mûr et une belle tranche de tomme de brebis, s’il vous plaît.

Parfois, quand il n’y a personne à la caisse, celui qui est au rayon coupe propose d’encaisser ses clients.

Il m’a tendu mes paquets. Je me suis retournée vers les caisses dans l’espoir qu’il n’y aurait personne, dans l’espoir qu’il me propose d’encaisser mes courses, dans l’espoir que je puisse lui dire « vous êtes nouveau ici », mais il y avait déjà une vendeuse à la caisse. Zut !

Au sommaire de One thing in a French day PLUS (la newsletter du podcast)

REPERES : Biocoop - Comté - Tomme 3 EXPRESSIONS UTILES pour parler comme un vrai Français UN PEU DE GRAMMAIRE accords : « Vous êtes nouveau ici ? Je ne vous ai jamais vu. » Jouons avec cette phrase. Imaginons que le vendeur était une vendeuse et que je la tutoyais. Qu’est-ce que cela donne? Et ensuite que le vendeur devienne un groupe de filles et de garçons. Qu’est-ce que cela donne?

00:0000:00
Download(Loading)

  • Mouse

    la prochaine fois!

    je vous remercie de me faire sourire!

    (j’ai du traduire ‘en vrac’)

    Mar 15, 2012 at 9:52 am
  • Leslie

    C’est vraiment drôle ! La prochaine foi, j’espère qui vous aurez l’occasion de lui demander s’il est nouveau.

    Mar 15, 2012 at 7:42 pm
  • mi-temps

    L’idée de Natasya, c’est excellent ! Comme elle a de l’esprit ! Je souhaite fortement de votre réissitte.

    Mar 16, 2012 at 4:23 am