Feed on
Posts

Ah, c’est jeudi ! C’est le jour où Laurie arrive, toujours souriante, pour garder Lisa. Et moi, je m’envole pour Paris ! Ce matin, prenant un air sérieux, un pas pressé, je me suis rendue à la gare. Je crois que je ne détonnais pas dans le train. J’ai même sorti mon portable pour envoyer quelques messages, puis un livre hyper sérieux sur la communication autour d’internet. Je peux être très business quand je veux ! Je dis ça en rigolant, bien sûr. J’ai commencé par me rendre à la librairie WH Smith, près de la Concorde, pour consulter quelques magasines sur le vin et Internet. Vingt minutes plus tard, je prenais la ligne 12 en direction de porte de la Chapelle. Je suis descendue à Pigalle. Je suis passée de l’obélisque au Moulin rouge. J’ai marché en direction de la place de Clichy. Je rendais souvent visite à un ami caviste par là-bas il y a quelques années. Place de Clichy, j’ai pris la rue Caulaincourt. J’ai passé le pont au-dessus du célèbre cimetière, il y avait quelques chats gris qui se reposaient sur les tombes. Quand j’ai vu le numéro 26, je me suis arrêtée et j’ai sorti l’article que j’avais découpé dans Télérama. — Oui, c’est bien au 22. Mais je n’ai rien vu. Je suis revenue sur mes pas et j’ai réalisé que j’étais passée devant sans m’en rendre compte. La boulangerie grise de Gontran Cherrier est à peine visible pour une fille à moitié dans ses pensées. Je suis entrée ; c’était l’heure creuse, il n’y avait qu’un seul client. A l’intérieur, c’est une boulangerie à l’ancienne avec des carreaux de faïences et moderne aussi avec un plafond aux couleurs vives. J’ai remarqué les croissants magnifiques. J’ai pensé à mon ami Trevor. Puis, le jeune vendeur s’est adressé à moi en me tendant un panier rempli de petits morceaux de pain. — Souhaitez-vous goûter notre pain aux figues ? — Oui, avec plaisir. C’est délicieux. Finalement, je suis partie avec un beau morceau de ce pain, une baguette tradition parfumée au curry (incroyable !), une demi-miche bio et un morceau de pain d’épices pour le goûter. Oh là là, je reviendrai.

00:0000:00
Download(Loading)