Feed on
Posts

Ce matin, je prenais tranquillement le petit-déjeuner avec mes filles quand nous avons entendu le klaxon du camion de poubelles dans la rue. - Tiens, a dit Micaela qui va mieux, le camion a mis sa sirène parce qu’il ne peut pas avancer. Il doit y avoir une voiture mal garée. - Tu tutte, a dit Felicia en riant. - Tu sais, maman, la sirène du camion me fait penser à la sirène du ferry de Dieppe. - Oui, c’est vrai, tu as raison, il y a un peu de ça. - Tu sais, maman, moi j’irais bien à Dieppe pendant les vacances. Pourquoi on n’irait pas à Dieppe? Oh, j’ai trop envie d’y aller! - Papa travaille cette semaine. - Ben, après alors. J’ai réfléchi. Les vacances scolaires se terminent jeudi 5 novembre. Mon mari est en vacances cette semaine-là également (jusqu’à nouvel ordre). Si nous partions samedi, nous pourrions rentrer mercredi, tranquillement. Avant de débarrasser la table, j’ai filé allumer l’ordinateur et vérifier si l’appartement qui nous avait tant plu en février était libre. Oui, il l’était. J’ai appelé mon mari au travail et je lui ai parlé de l’idée de Micaela. Pourquoi, pas? m’a-t-il répondu. J’ai envoyé un email à la propriétaire. Elle m’a répondu un peu plus tard dans la matinée. Elle pouvait nous louer l’appartement jusqu’à mercredi. J’ai imprimé le contrat Pdf joint à sa réponse et j’ai préparé le chèque d’arrhes. Voilà, nous partons samedi à Dieppe. Les filles étaient ravies. “On va à Dieppe, on va à Dieppe” était la nouvelle chanson de la matinée. A propos de Dieppe, l’album photos de mon père est consultable en ligne, rendez-vous sur le site du podcast.

00:0000:00
Download(Loading)