Feed on
Posts

Dimanche après-midi, j’ai accompagné Micaela à l’anniversaire de sa copine Anaïs. Il était quinze heures, le ciel était bleu, j’ai décidé de marcher jusqu’à la gare d’Asnières pour prendre le train pour Paris. Maintenant que les filles sont en meilleure forme, c’est la maîtresse de Felicia qui est malade et qui est arrêtée jusqu’à vendredi. Pas de chance pour la maîtresse et pour moi une troisième semaine où je dois mettre mon travail entre parenthèses. L’anniversaire devait se terminer à dix-huit heures, les trois heures seraient pour moi.

J’ai emprunté la rue qui longe la voie ferrée à partir de la gare de Bois-Colombes. J’avais peut-être fait vingt mètres, lorsque j’ai aperçu des petites affiches accrochées aux barreaux côté voie. J’ai traversé la rue pour voir de quoi il s’agissait. La série d’affiches parlait du grand bâtiment qui se trouvait en face de moi, au-delà des voies. Ça fait longtemps que je connais ce bâtiment. Il est très beau, datant du XIXe siècle, mais totalement à l’abandon. Et là, je lis avec surprise que ce bâtiment est l’ancienne gare du Champ de Mars, construite par l’architecte de la Gare Saint-Lazare (Lisch), à l’occasion de l’exposition universelle de 1878. Une affiche montrait la gare avec en arrière-plan la Tour Eiffel (1889). D’après les affiches, la gare aurait été sauvée de la destruction grâce à un groupe de fans. J’ai noté l’adresse Facebook et j’ai continué mon chemin, non sans avoir regardé d’un nouvel œil cette ancienne gare. Ce bâtiment si beau avait donc une histoire prestigieuse.

Un peu plus loin, sur la passerelle qui traverse les voies, un homme avait installé un appareil photo sur un trépied et prenait des photos en direction de Bois-Colombes. Un admirateur de la gare de Lisch ?

AU SOMMAIRE de One thing in a French day PLUS (la newsletter du podcast)

Découvrir la newsletter : http://j.mp/IqZWz8

REPERES : des explications sur le texte.

3 EXPRESSIONS UTILES : pour parler français comme un vrai Français.

00:0000:00
Download(Loading)