Feed on
Posts

Ce matin, j’ai appelé le docteur. Lisa avait pleuré pendant la nuit et s’était plainte d’avoir mal à l’oreille. — Je ne comprends pas, elle était en super forme la semaine dernière, lui ai-je dit. — Tu sais, je crois que cette fois, on ne va pas y couper. Donne-lui les antibiotiques ! Et tiens-moi au courant. J’ai raccroché, dépitée. C’est la deuxième otite en quinze jours. Et puis, il y avait eu celle avant Noël. En fait, elle en a eu une par mois depuis la rentrée. Je me demande ce que je ne fais pas bien ou ce que je devrais faire pour les éviter. Les filles consomment très peu de produits laitiers, elles font régulièrement des cures de probiotiques, elles prennent des vitamines et pourtant il y a quelque chose qui ne va pas. Lors de la précédente otite, il y a deux semaines, j’ai fait des recherches sur des méthodes naturelles pour soigner les otites en accompagnement du traitement homéopathique. Je m’étais souvenue qu’une auditrice du podcast m’avait parlé de la méthode des oignons à l’époque où Micaela avait eu une otite. Sur Internet, j’ai lu que beaucoup de mamans l’utilisaient, ainsi que la méthode du Dr Salmanoff. Mon frère, que j’ai eu au téléphone, m’a dit que lui aussi l’avait utilisée. Donc, mon mari et moi avons préparé les oignons pour notre petite Lisa. Nous lui avons coincé les deux petits paquets d’oignons hachés et chauffés sur ses oreilles, dans son bonnet. Elle n’était pas contente, mais elle a vite oublié sa mauvaise humeur en regardant Mimi Cracra à la télévision. Bon, je ne sais pas ce qui a fait de l’effet, le traitement homéopathique, les oignons ou Mimi Cracra, mais quelques heures plus tard, Lisa allait beaucoup mieux. Et c’est ainsi qu’elle est retournée à l’école et qu’elle y a passé une bonne semaine. Et voilà que ce matin, rebelote. Vite, vite, le printemps !

00:0000:00
Download(Loading)