Feed on
Posts

Ce matin, les filles m’ont aidée à préparer des commandes de livres. Lisa appuyait sur la touche retour du clavier de mon ordinateur pour lancer l’impression des factures, Micaela préparait les livres et Felicia sortait les enveloppes.

Lorsque les commandes furent prêtes, Lisa et moi avons décidé de sortir les poster. Il y a une boîte juste à la sortie de la résidence. Il nous a fallu un certain temps pour nous préparer. Bien sûr, les vacances sont l’occasion de prendre son temps. Nous avons donc mis les chaussures à lacets à la place des chaussures à scratch, nous avons cherché le sac particulier dans lequel Lisa souhaitait transporter les enveloppes, nous avons négocié que Felicia nous prête ce sac, car c’était le sien, nous avons mis le petit bonnet que Lisa affectionne plus que la cagoule qu’elle doit porter à l’école.

Lorsque nous avons enfin atteint la boîte aux lettres, une bonne demie-heure s’était écoulée. Alors que nous allions rentrer dans la résidence, j’ai jeté un œil à la voiture qui patientait derrière le camion poubelles. J’ai reconnu son conducteur. Il s’agissait de notre ancien facteur. Je lui ai fait signe, il m’a vue, il m’a fait un petit signe indiquant qu’il allait se garer quelques mètres plus loin. Nous l’avons rejoint.

— Bonjour, vous allez bien ! m’a-t-il dit en sortant de sa voiture. Oh, elle est à vous cette petite ?

— Oui, c’est notre troisième fille.

— Moi, j’ai posté des lettres ! a dit Lisa hilare.

Nous avons discuté quelques minutes. Cela fait cinq ans que ce facteur a quitté notre quartier, maintenant il est « dans les bureaux ». Je l’aimais bien. Je le croisais souvent lorsque j’attendais Micaela  et il avait toujours un mot gentil. Cela m’a fait plaisir de le revoir.

00:0000:00
Download(Loading)