Feed on
Posts

Voilà, ce sont nos derniers jours à Dieppe. J’ai peine à y croire, c’est passé si vite. Ce matin, je me disais, en longeant le quai du port de plaisance qui mène au centre ville, que Dieppe allait me manquer. Nous commencions juste à avoir nos habitudes ici. A connaître les commerçants qui nous disaient bonjour en nous reconnaissant (je pense à la gentille boulangère). J’ai eu une conversation délirante, mais super sympa hier après-midi avec une jeune marchande de chaussures. Elle me parlait comme si nous étions copines depuis des années et me tutoyait. C’était super! Et puis, il a fait tellement beau pendant tout le mois d’août, nous en avons vraiment profité. Il y avait tellement de choses à voir. Je garderai plusieurs images à l’esprit, qui m’accompagneront encore longtemps. Il y a d’abord le port de plaisance, la longue promenade le long des pontons. En levant les yeux, une église sur une falaise. A marée haute, le soir vers vingt-trois heures, le passage des chalutiers partant en mer et passant sous le pont Ango levé. Le départ du ferry, vers dix-huit heures, sa sirène au moment du départ raisonnant dans toute la ville, mes filles faisant de grands signes aux passagers en partance rassemblés sur les ponts du bateau. La plage dominée par le château fort perché sur sa falaise. Nous l’avons visité, il y a un musée à l’intérieur regroupant des collections de peintures, d’objets liés au passé maritime de la ville, d’ivoires car la ville a un passé artistique lié à l’ivoire, etc. La digue et ses pêcheurs concentrés, rêveurs ou rieurs admirés par les enfants dès qu’ils ont pris un poisson. Voilà, Dieppe, j’espère que ce n’est qu’un au revoir!

00:0000:00
Download(Loading)