Feed on
Posts

Ce matin, j’avais rendez-vous chez une ophtalmo pour Lisa et Felicia. Notre rendez-vous avec cette grande femme très sûre d’elle-même a mal commencé.

— Ah, c’est pour vos deux filles sur un seul rendez-vous. Il ne faut pas insister pour avoir un seul rendez-vous, je ne peux pas bien travailler dans ces conditions.

— Je n’ai pas insisté, c’est votre secrétaire qui me l’a proposé.

— Bon, commençons par la plus jeune.

L’examen s’est bien passé. Lisa a été sage, elle a bien regardé la lumière, le petit mouton au bout d’un crayon et elle a ouvert grand les yeux en découvrant l’image du nounours dans l’appareil de mesure.

— Tout est normal, m’a dit l’ophtalmo. Il faudra revenir avant ses trois ans pour le test d’acuité visuelle. Prenez Felicia sur vos genoux, maintenant.

Je rendais sa liberté à Lisa, qui s’empressa d’aller regarder par la fenêtre, et je pris Felicia sur mes genoux. La docteur me regarda froidement.

— Il faut que la petite ne touche à rien dans le cabinet.

Vous avez compris le sous-entendu ? « Vous voyez pourquoi il ne faut pas prendre rendez-vous pour les deux en même temps? Parce que pendant que vous avez Felicia sur les genoux, vous ne pouvez pas surveiller Lisa ».

— Bon, quels sont les symptômes de Felicia ? m’a demandé le docteur.

— La pédiatre trouvait qu’elle ne voyait pas correctement lors de la dernière visite. Et elle a vu un ophtalmo à deux ans et demi qui a diagnostiqué qu’elle était astigmate.

— Je vous demande ses symptômes. Cligne-t-elle souvent des yeux ? A-t-elle parfois les yeux rouges ? Se plaint-elle ?

Je vous épargne le reste du rendez-vous. Mais plus elle était désagréable, plus je la trouvais comique. En sortant, je m’entraînais à répéter comme elle « Je vous demande les symptômes », « Surtout que la petite ne touche à rien », et « Il ne faut pas insister.... ».

Nous y retournons la semaine prochaine pour Felicia. Je sens que je vais bien m’amuser.

Au sommaire de One thing in a French day PLUS (la newsletter du podcast):

REPERES les explications nécessaires 3 EXPRESSIONS UTILES pour parler comme un vrai français UN PEU DE GRAMMAIRE discours indirect « —  Cligne-t-elle souvent des yeux ? A-t-elle parfois les yeux rouges ? Se plaint-elle ? » Mettons cette phrase au discours indirect. Qu’est-ce que cela donne ? « Le docteur m’a demandé... » A vous d’écrire la suite.

00:0000:00
Download(Loading)

  • Robyn France

    Laetitia,

    Je viens de suivre One thing in a French Day and je l’adore. Cést intéressant et pas trop long à écouter quand j’ai quelques minutes. Merci beaucoup!!

    Mar 15, 2012 at 11:46 pm