Feed on
Posts

Je vous le disais hier, c’est la semaine des rendez-vous chez les spécialistes! Ce matin, c’est la petite Lisa que j’ai emmenée chez le kiné pour une séance de «kiné respiratoire». J’ai appris que cette technique de dégagement des voies respiratoires était surtout pratiquée en France. C’est mon kiné, toujours en action, tenant le bras à une vieille dame pour lui faire monter et descendre un marche-pieds, surveillant du coin de l’œil un de ses petits patients marchant avec des planches au pied et faisant la conversation avec la brochette de mamans assises dans la salle d’attente, qui me l’a dit.

- Oui, c’est une spécialité française. Ça vient du monde l’hôpital. Avant on mettait les bébés sous aérosols et le cinquième jour on pratiquait la kiné respiratoire. Puis on s’est aperçu que les bébés qui avaient de la kiné tout de suite guérissaient beaucoup plus vite. C’est comme ça qu’on a commencé à faire des séances pour tous les enfants qui en avaient besoin. En Angleterre, ils pratiquenet le clapping c’est-à-dire qu’ils tappent dans le dos des bébés pour leur dégager les bronches. En Allemagne, ils leur instillent de l’eau salée et ils attendent que ça se passe. - Mon frère qui vit en Allemagne m’a confirmé que la kiné respiratoire ne se pratiquait pas là-bas, ai-je ajouté.

Entre temps, le kiné, faisant virevolter sa blouse blanche, avait quitté la vieille femme, partie remettre ses chaussures, et entrepris de mettre des attèles aux pieds d’un bébé. Toute la salle le regardait faire.

- Bon, c’est à nous, m’a-t-il dit. Emmenez-la dans la salle à côté et retirez-lui son pull.

Quand Lisa a vu le kiné arriver, elle lui a fait de grands sourires. Elle l’a regardé avec incompréhension lorsqu’il lui a lavé le nez et carrément avec haine lorsqu’il a appuyé sur ses bronches. La séance n’a duré qu’une minute ou deux, j’ai vite pris Lisa dans mes bras pour la consoler et, je l’avoue, pour me consoler aussi. Au retour, Lisa a pris son pouce dans la bouche et s’est endormie calmement dans la poussette, cela faisait plusieurs jours qu’elle ne s’était pas sentie aussi bien.

00:0000:00
Download(Loading)