Feed on
Posts

Mes cheveux ont bien poussé depuis la dernière fois que je suis allée chez le coiffeur, à Pâques. Cela faisait quelques semaines que je me disais qu’il fallait que je retourne me faire couper les cheveux, quand j’ai reçu une offre par Internet proposant une séance chez un bon coiffeur parisien pour vingt euros. Pour une fois, j’ai lu attentivement l’offre et je me suis laissé convaincre. J’ai acheté le bon et j’ai pris rendez-vous pour aujourd’hui en début d’après-midi. Le coiffeur qui s’est occupé de moi était jeune et très sympa. C’est tout de suite passé entre nous.

-    Oh là là, il y a du boulot ! a-t-il soupiré joyeusement. On va vous faire une autre tête, si vous êtes d’accord. Voici ce que je vous propose : un carré aux épaules avec un dégradé.

-    Il me faut une coiffure super pratique. Je n’ai pas le temps de passer des heures à me coiffer.

-    J’ai bien compris. Vous allez voir, je vais tout vous expliquer, vous n’aurez pas besoin de faire de brushing. Vous vous séchez les cheveux tout de même ?

-    Oui, quand même !

-    Super. Bon, le secret de votre coiffure ce sera la cire.

-    La cire ?

-    Oui, la cire, mais je vous expliquerai ça tout à l’heure.

Il m’a lavé les cheveux, a appliqué un masque capillaire et m’a laissée sur le fauteuil massant. Puis, nous sommes passés aux choses sérieuses. Il a sorti sa paire de ciseaux.

-    Voilà, pour le carré. Vous devez vous sentir plus légère !

-    Oui...

-    Maintenant pour le dégradé, soit je le commence à hauteur du nez, soit je le commence à la hauteur de la bouche. Le nez, c’est plus audacieux...

-    Alors, commencez au niveau de la bouche, s’il vous plaît.

-    Entendu.

Et il a coupé, très concentré sur sa tâche. Puis pour me sécher les cheveux, il m’a demandé de mettre la tête en bas. Quand mes cheveux ont été secs, il m’a demandé de relever la tête d’un seul coup.

Et puis, il a appliqué la cire qu’il a tirée d’un pot. Il l’a chauffée entre ses mains avant de la répartir par petites touches sur mes cheveux.

-    Voilà. Ce qui est très important avec la cire, c’est de redonner un petit coup de sèche-cheveux après l’application. Je pense que ce soir votre mari ne va pas vous reconnaître.

Effectivement, il a ouvert de grands yeux avant de sourire et de dire qu’il trouvait la coupe très réussie !

Aujourd'hui, au sommaire de One thing in a French day PLUS (Newsletter du podcast) :

REPERES un bon, un carré, un dégradé, la cire coiffante 3 EXPRESSIONS UTILES pour votre français choisies dans ce texte UN PEU DE GRAMMAIRE : verbe pronominal « Cela faisait quelques semaines que je me disais qu’il fallait que je retourne me faire couper les cheveux ». Nous avons dans cette phrase un verbe pronominal : se faire couper les cheveux. La grande difficulté avec les verbes pronominaux ce sont les accords du participe passé. Imaginons que ça y est, mes cheveux soient coupés et que vous racontiez cette anecdote à quelqu’un dans une phrase par exemple qui commencerait comme ça « Oh, tu sais, Laetitia s’est ... ». Quelle serait la suite ? Et pourquoi ? Suivez-moi sur Twitter @cultivatefrench

00:0000:00
Download(Loading)