Feed on
Posts

Cet après-midi, je suis allée acheter le vin pour ma fête d’anniversaire. Je suis allée chez un caviste près de chez moi qui a été élu, il y a quelques années, meilleur caviste d’Ile-de-France. Cela faisait un certain temps que je n’avais pas acheté du vin. Les grossesses et les allaitements m’en avaient tenue éloignée.

La boutique est une boutique à l’ancienne avec des boiseries. Je suis entrée et, hum, l’odeur ! Il y avait cette odeur particulière des caves à vin. En quelques instants, je me suis retrouvée plongée dans un univers familier. Lorsque j’ai écrit le guide de conversation pour les professionnels du vin, j’ai eu la chance de faire plusieurs dégustations, de passer du temps avec des cavistes et surtout de rencontrer des vignerons passionnants. Je vous le dis souvent, j’aime les produits qui ont une histoire. Cela vient de cette époque « du vin ». Le caviste m’a conseillé plusieurs vins pour accompagner mon choix de tartes. Je voulais des vins plutôt demi-secs et pétillants.

— Vous auriez pu prendre un Cerdon du Bugey, m’a dit le caviste, mais cela conviendrait plutôt avec des arômes de fruits rouges.

— C’est dommage, j’adore le Cerdon.

— Je vous conseille donc l’Asti spumante ou bien le Crémant de Loire. Ce que vous pouvez faire, c’est prendre quelques bouteilles de chaque.

— C’est une bonne idée ça !

J’ai donc suivi le conseil du caviste et j’ai pris des bouteilles d’Asti et de Crémant. En attendant qu’il prépare mon carton, j’ai jeté un œil aux Champagnes.

— Oh, vous avez du Larmandier Bernier, c’est très bon !

— Oui, c’est vrai.

— J’ai eu la chance de les rencontrer, ce sont des gens qui travaillent vraiment bien. Le Champagne, ça aussi c’était un souvenir de mon époque vin !

AU SOMMAIRE de One thing in a French day PLUS (la newsletter du podcast)

Découvrir la newsletter : http://j.mp/IqZWz8

REPERES : des explications sur le texte.

00:0000:00
Download(Loading)