Feed on
Posts

Chenonceau

Nous mettions la radio dès que nous montions en voiture pour prendre des nouvelles et en milieu de semaine, il était surtout question de la neige qui était tombée sur le Nord de la France : des autoroutes bloquées dans le Nord et en Normandie, des gens maintenus pendant des heures dans leur voiture, certains évacués pour dormir dans des gymnases... Caroline et Natasha nous faisaient parvenir des photos incroyables par SMS. Et là où nous étions, rien d’autre qu’un ciel variable, bleu parfois, souvent gris, mais pas de neige.

Le matin où nous sommes partis pour Chenonceau, il faisait gris. Ce n’était pas très loin d’Amboise, nous avons quitté les rives de la Loire pour celles plus secrètes du Cher. Nous sommes arrivés sur le parking, il n’y avait pas beaucoup de monde et puis, les tickets achetés, nous avons passé la grille et nous nous sommes retrouvés face à cette magnifique et longue allée blanche bordée de hauts platanes. En la remontant, je m’attendais à être dépassée d’un instant à l’autre par un cavalier du XVIe siècle. Le roi Henri II rendant visite à sa favorite Diane de Poitiers ? Ou quelque invité se rendant à une fête de Catherine de Médicis ? Ou encore, la jeune Marie Stuart à califourchon sur son cheval ?

Le château apparut enfin, petit, blanc avec des tourelles et une porte en bois peinte et sculptée magnifique. On accède par un pont en pierre. Et à partir de là, ce fut l’éblouissement. Tout est beau, magnifiquement mis en scène, royalement décoré, fleuri avec goût. Ce château respire l’histoire. Notre visite a été assez courte, mais je ne rêve que d’une chose : retourner à Chenonceau.

00:0000:00
Download(Loading)