Feed on
Posts

caramelle.jpg

Hier soir, j’avais mon amie Natasha au téléphone. Nous faisions un point sur le site Cultivate your French, sur les prochaines traductions et sur les tweets à propos de la Gare Saint-Lazare. J’adore vraiment cette gare et encore plus depuis que j’ai préparé cet ebook et fait des recherches sur elle. J’ai passé deux heures, à l’occasion d’une recherche sur la gare dans la littérature, à lire La bête humaine de Zola dont une grande partie de l’action se passe autour de cette gare. Mais, je m’égare. Hier, avec Natasha, nous avons reparlé de notre salon de thé de samedi. Nous sommes allées dans un salon proche de la rue Mouffetard, Caramelle. Natasha y a dégusté un chocolat chaud absolument exceptionnel. Nous étions curieuses de savoir comment le propriétaire du lieu le préparait. Au moment de partir, nous lui avons posé la question. — Oh, à la casserole tout simplement, nous a-t-il répondu. — Est-ce que votre recette est un secret? — Non, pas du tout. Il nous a donné sa recette. Mais moi, je ne vous la donne pas, car si vous voulez goûter son chocolat, il faut se rendre dans ce petit chalet. C’est ce que j’ai dit à Natasha, ce salon de thé ressemble à un chalet. Il y fait un peu sombre, il y a des petites lampes sur les tables allumées même en pleine journée, les murs sont lambrissés, décorés de mille petits cadres et lorsqu’on est assis face à la devanture, on voit les passants remonter la pente de la rue comme s’ils étaient assis sur un tire-fesses! Je vous assure qu’on a l’impression d’être au ski. Et surtout, l’accueil est absolument sympathique. C’est un endroit où j’aimerais retourner. J’ai déjà remarqué le brunch du dimanche. Je crois que ça pourrait plaire aux filles, quand elles seront un peu plus grandes.

00:0000:00
Download(Loading)