Feed on
Posts

tartelola.jpg

Aujourd’hui, j’avais une course à faire dans le XVIIIe arrondissement, Laurie, notre super baby-sitter gardait Lisa. Ce sont des sorties chronométrées, entre deux tétées, mais ça marche. A Saint-Lazare, j’ai pris le 80 qui remonte vers Montmartre. A cette heure de la matinée, la balade en bus est sympa, on passe au-dessus du cimetière de Montmartre, il y a des lycéennes qui discutent entre elles (« elle est trop grave cette prof, elle ne m’a même pas laissé le temps d’écrire mon nom sur la copie. C’est fini ! C’est fini ! Elle n’arrêtait pas de dire ça ! ») et l’on aperçoit par la fenêtre des mamies qui promènent leur toutou. Ah !, la mamie parisienne, c’est quelque chose ! J’étais en avance à mon rendez-vous, mais j’avais un plan. Je suis descendue à l’arrêt Damrémont-Caulaincourt. J’ai traversé la rue Caulaincourt et je me suis arrêtée devant la vitrine de la pâtisserie de Arnaud Lahrer, meilleur ouvrier de France 2007 ! Bien sûr, tout cela faisait partie du plan. C’était la première fois que je me rendais dans cette pâtisserie alors j’ai longuement étudié la vitrine. Difficile de faire son choix devant tant de gâteaux inconnus ou de classiques revisités comme ces éclairs décorés de petites pastilles.  Je savais que j’allais rentrer en métro, j’ai choisi une pâtisserie qui risquerait moins d’être abîmée au cours d’une éventuelle bousculade : une tarte. Aux fraises ? Non, il n’y en avait pas. J’ai choisi la tarte Lola. Une tarte aux framboises recouverte d’une mousse passion et décorée de quelques framboises fraîches. Rose et jaune, c’était très joli. La dame qui m’a servie était très aimable, c’était bien agréable. J’ai dégusté ma tarte en dessert le midi même. Une merveille ! Tout était parfait, en harmonie : la pâte à tarte, la compote de framboises, la crème passion et les framboises fraîches. Un vrai moment de plaisir. Rien que d’en parler, j’ai les papilles qui frétillent !

00:0000:00
Download(Loading)