Feed on
Posts

Dimanche dernier, nous avons reçu notre voisine Maria Dolores pour un goûter à la maison. Au cours de la conversation, j’ai mentionné le podcast. Je pensais en avoir déjà parlé à Maria, mais ce n’était pas le cas. Je lui ai donc expliqué en quoi consistait One thing in a French day, comment j’en avais eu l’idée et ce que je racontais.

— Alors, par exemple, tu as raconté à tes auditeurs que tu étais tombée dans les escaliers ? a demandé Maria.

— Non, je ne leur ai pas dit.

— Mais pourquoi ?

— Je ne sais pas, je ne voulais pas qu’ils se fassent du souci pour moi.

En fait, j’avais à l’esprit la réaction de Natasha lorsqu’elle a appris ma chute. Elle me voyait déjà plâtrée, immobilisée sur un lit d’hôpital, le corps recouvert de bleus. Je n’ai rien de visible, l’ostéopathe a tout remis en place et il reste juste la douleur de la contusion qui se fait de moins en moins présente au fur et à mesure que les jours passent. Donc, je vais bien.

D’ailleurs, aujourd’hui, Natasha a pu constater de visu que j’étais en pleine forme lorsque nous nous sommes retrouvées chez Un dimanche à Paris autour d’un chocolat chaud et du merveilleux cheese-cake au fruit de la passion. Après la chute, le réconfort !

AU SOMMAIRE de One thing in a French day PLUS (la newsletter du podcast)

Découvrir la newsletter : http://j.mp/IqZWz8

REPERES : des explications sur le texte.

3 EXPRESSIONS UTILES : pour parler français comme un vrai Français.

UN PEU DE GRAMMAIRE la place des adjectifs

« Nous nous sommes retrouvées chez Un dimanche à Paris autour d’un chocolat chaud et du merveilleux cheese-cake au fruit de la passion. "

Jouons avec les adjectifs. Le chocolat n'est pas chaud, mais délicieux. Le cheese-cake, lui, n'est pas merveilleux, mais il est petit.

Comment placez-vous ces nouveaux adjectifs ?

REPONSE DANS LA NEWSLETTER

00:0000:00
Download(Loading)