Feed on
Posts

Mon bébé “fait ses dents”, comme on dit. Le docteur lui a prescrit un médicament homéopathique qui soulage la douleur.
Ce matin, je suis allée à la pharmacie qui est à côté de chez moi chercher ce médicament. C’est une petite officine tenue par un couple de pharmaciens. Voici une reconstitution de mon dialogue avec le pharmacien qui se tenait derrière le comptoir.

- Bonjour Madame. Bonne année!
- Bonjour. Merci, bonne année à vous également! J’ai cette ordonnance pour ma fille.
- Oui, très bien.

Là, le pharmacien est allé chercher le médicament. Il est revenu avec le tube de granules. S’il ne l’avait pas eu, il l’aurait commandé et j’aurais pu venir le récupérer en fin d’après-midi.

- C’est tout ce qu’il vous faut, m’a-t-il demandé ensuite.
- Oui, je vous remercie.
- Je vais prendre votre carte Vitale.
Je lui ai alors tendu ma petite carte verte. La Carte Vitale est une carte à puce qui permet au médecin ou au pharmacien de transmettre des informations par voie électronique. Grâce à ma carte, je n’ai pas payé le médicament. Le pharmacien a informé mon organisme de sécurité sociale, et ma mutuelle, qu’il m’avait délivré ce médicament et c’est lui qui sera remboursé.
Je suis donc partie sans débourser un sou.
Avant, lorsque la Carte Vitale n’existait pas, il fallait payer les médicaments et remplir des formulaires pour ensuite se faire rembourser.

http://www.chups.jussieu.fr/polys/pharmaco/poly/ordonnance.html