Feed on
Posts

p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 12.0px Verdana} p.p2 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 12.0px Verdana; min-height: 15.0px}

A la laverie

Ce matin, nous sommes allés à la laverie laver notre linge. Avant de laver mon linge de lit, je le secoue toujours par la fenêtre. Et ce matin, je n’avais pas vu que ma taie d’oreiller était restée dans la housse de couette! Donc, lorsque j’ai secoué la housse de couette, la taie est tombée. Mais elle n’est pas tombée par terre, elle est tombée sur la balustrade du balcon du dessous.

Je suis rentrée précipitamment dans l’appartement.

- Oh, zut! Papa, j’ai fait tombé ma taie d’oreiller sur le balcon des voisins du dessous!

- Ah, ils ne sont pas là en ce moment! Mais attends, je vais bricoler un petit hameçon et nous allons partir à la pêche.

Mon père, qui est très bricoleur, a fabriqué un assez gros crochet à l’aide d’un fil de cuivre (parce qu’il n’avait que ça sous la main) autour duquel il a noué une ficelle. Ensuite, cela a été un jeu d’enfant de récupérer la taie d’oreiller en perdition. Nous avons pu aller à la laverie.

Il était assez tôt, mais il y avait déjà quelques clients dont un monsieur certainement pas très réveillé. Il était en train de payer et s’étonnait que “ça ne marche pas?. Mon père qui avait déjà chargé notre machine lui dit alors “attendez, je vais essayer? et il paye. Notre machine s’est alors mise en route.

Je n’étais pas très réveillée moi-même car ce n’est qu’en quittant la laverie pour aller faire un tour que j’ai réalisé pourquoi la machine du monsieur ne marchait pas.

- Eh, Papa, le type de tout à l’heure, sa machine ne pouvait pas marcher, il n’avait pas fermé le hublot!

Cet après-midi avant d’aller chercher ma grande fille à l’école, je suis allée faire sécher du linge à la laverie. Il n’y a pas encore de chauffage dans les appartements et chez moi il fait seulement 16°C. Le linge ne sèche pas, il moisit! Alors, je vais à laverie utiliser les séchoirs. Vingt petites minutes et mon linge est sec. J’aime bien me rendre à la laverie qui est près de la gare, on y voit passer les trains et il y a banc de jardin pour s’asseoir. En général, j’emmène un peu de lecture et un jeu pour ma petite fille, mais j’aime bien me laisser hypnotiser par le linge qui tourne dans les tambours des machines. Ne rien faire d’autre que regarder et écouter me repose. Aujourd’hui, apparemment, je n’étais pas la seule à avoir eu cette idée. Un monsieur sympa, mais pressé, m’a demandé comment on utilisait les séchoirs. Comme les gens un peu trop pressé, il n’a pas bien écouté ce que je lui ai dit. (On tape d’abord le numéro de la machine, ensuite on paye et ensuite seulement on peut faire démarrer la machine). Et puis quand il a compris, il a commencé à mettre des tonnes de pièces dans la machine. Je n’ai pas pu m’empêcher d’intervenir. - Attention, vous avez déjà mis pour 40 minutes de séchage! - Oui, oh, ce sont des jeans, c’est long à sécher. - Vingt minutes suffisent amplement, à mon avis. - C’est pas grave. Au moins, je suis certain que ce sera sec. Hyper sec! Il a regardé sa montre et il est sorti. Vingt minutes plus tard, j’ai sorti mon linge, je l’ai plié, je l’ai rangé dans mon grand sac à dos et je suis partie chercher ma grande fille à l’école. Oui, on aurait un peu dit que je rentrais à peine d’une expédition. Mais ça ne dérange pas ma fille.

00:0000:00
Download(Loading)