Feed on
Posts

A la ferme

p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 12.0px Helvetica} p.p2 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 12.0px Helvetica; min-height: 14.0px} span.s1 {letter-spacing: 0.0px}

A la ferme

Aujourd’hui, nous sommes allés rendre une petite visite à Marie-Claire, la fermière qui vend ses fromages sur les marchés.

Nous sommes arrivés un peu tard, les chèvres et les brebis étaient déjà rentrées. C’est dommage, parce que c’est le moment que je préfère. Marie-Claire se place à l’entrée du pré et crie à ses animaux : “Allez, les filles, on rentre? et hop, toutes les chèvres et les brebis quittent leurs activités pour rentrer à la “crèche? (l’étable) avec des bêlements joyeux. Les chèvres sont des coquines au pas léger. Les brebis me font toujours rire à déraper sur le moindre caillou.

Une fois qu’elles sont dans la crèche, Marie-Claire s’occupe de les traire. Et oui, avec ses mimines. Elle a un petit tabouret de bois et appelle les chèvres en premier.

- Allez, qui se fait traire la première? Ti-tite. Ti-tite. Bon, vous venez! Personne ne veut se faire traire? Allez, toi, viens par ici. Voilà. Bouge pas, je te dis!

Et les chèvres se présentent une à une à Marie-Claire. Ensuite, c’est le tour des brebis.

Marie-Claire récupère le lait dans un seau, puis quand il est plein verse le lait dans un bidon métallique.

Après les brebis, c’est le tour des deux vaches. Marie-Claire retourne à l’entrée du pré et apporte à manger aux vaches. Pendant, qu’elles ont le museau chacune dans leur seau, Marie-Claire les trait.

Aujourd’hui, on est parti avant la traite des brebis parce que mon bébé, tout à la joie d’être au milieu des chèvres, commençait à être recouverte de fumier. Il était temps d’arrêter les dégâts.

A la ferme

LaFermePaques2011.jpg

Aujourd’hui, nous étions invités à goûter à la ferme, chez la fille de Marie-Claire la fermière, Aude. Vous vous souvenez de Marie-Claire, la fermière qui trait son troupeau de brebis, chèvres et vaches à la main deux fois par jour et de Aude, sa fille qui à trente ans a déjà exercé mille talents. Les enfants de Aude sont amis avec nos filles, alors c’est toujours la fête lorsqu’ils se voient. Nous étions à peine arrivés que les filles partaient déjà promener leur poupées dans le jardin. Nous en avons profité pour aller faire un tour dans l’atelier de Aude dans un bâtiment de la ferme récemment rénové. Aude se lance dans la sculpture monumentale. Nous avions vu une ébauche de sa première œuvre au mois d’octobre dernier, pendant les vacances de la Toussaint et là nous avons découvert quatre statues impressionnantes. Elle nous a raconté sa visite chez le banquier chez qui elle est allée demandé un prêt pour l’achat d’un four pour cuire ses œuvres. Au début, il l’a regardée avec méfiance, mais quand elle a sorti des photos de ses statues, il a eu un choc et c’est presque la larme à l’œil qu’il lui a dit que la banque la soutiendrait. j’étais épatée et rassurée qu’un banquier ait ce genre de réaction. Après avoir quitté l’atelier, nous sommes allées faire un tour au bord de l’étang. Les enfants avaient mis les pieds dans l’eau, tout excités. Marie-Claire nous a montré ses “niches à oies” où les oies ont pu couver leurs œufs tranquillement. Alors que nous étions là, Yves, le fiancé de Marie-Claire, est arrivé en voiture. - Ah, c’est Yves qui rentre avec les cygnes! J’ai trouvé sur Internet des cygnes à vendre, encore dans leur œuf. Les propriétaires nous ont dit que les œufs étaient éclos ce matin et Yves est allé les chercher à Rennes. On va les mettre en couveuse à la maison. Nous sommes rentrés après avoir vu les bébés cygnes dans leur couveuse. Il faisait beau et la voiture semblait glisser sur la route. Les nuages rosissaient et nous avions passé un bel après-midi.

00:0000:00
Download(Loading)