Feed on
Posts

Aujourd’hui, je suis allée travailler à la bibliothèque Chaptal, à Paris. C’est une bibliothèque municipale située dans le neuvième arrondissement, à dix minutes à pied de Saint-Lazare, en remontant vers Pigalle, et à deux pas du Musée de la vie romantique. Je suis allée à cette bibliothèque pour la première fois cet été, entre mon séjour en Bretagne et mon séjour en Italie. J’avais besoin de travailler en dehors de la maison, dans un endroit calme et où je puisse me connecter à Internet. Cette bibliothèque s’est révélée être l’endroit idéal. Elle est installée dans un ancien hôtel particulier auquel on accède par une porte cochère.

La première fois que j’y suis allée, je ne m’attendais pas à ce genre de bâtiment. C’était étrangement décalé de traverser les salons parquetés, transformés en bibliothèque, pour accéder à l’espace multimédia. Ce jour-là, le monsieur qui m’a accueillie m’a demandé mon nom et mon prénom pour m’inscrire dans le fichier de la bibliothèque.

— Ah, Laetitia, comme dans la chanson de Gainsbourg ! L, a, e dans l’a, t-i, t-i, a. Un des meilleurs albums de Gainsbourg, a-t-il dit.

— Mes parents m’ont justement appelée comme ça grâce à cette chanson.

— Maintenant, je vais avoir la chanson dans la tête tout le reste de l’après-midi.

Je suis retournée à la bibliothèque deux fois après l’Italie, pour terminer d’écrire mon texte pour le concours dont je vous ai brièvement parlé sur Twitter. Il s’agissait du concours du premier roman jeunesse lancé par les Editions Gallimard, Télérama et RTL (une station de radio privée) à l’occasion des quarante ans de Gallimard Jeunesse. Cela m’a fait plaisir d’y participer.

Depuis, j’ai décidé d’essayer de continuer à venir travailler à la bibliothèque au moins une fois par semaine.

NOUVEAU : plus de photos sur le «board» Pinterest du podcast! C’est encore un peu brouillon, mais je m’organise! http://j.mp/SjSKHR

AU SOMMAIRE de One thing in a French day PLUS (la newsletter du podcast)

Découvrir la newsletter : http://j.mp/IqZWz8

REPERES : des explications sur le texte.

3 EXPRESSIONS UTILES : pour parler français comme un vrai Français.

UN PEU DE GRAMMAIRE La place de l'adjectif

Prenons « une bibliothèque municipale ». Imaginons que vous deviez rajouter, les uns après les autres, les adjectifs suivants : grande, française, belle. Tous se rapportent à la bibliothèque municipale, bien sûr. Comment les placez-vous?

REPONSE DANS LA NEWSLETTER

00:0000:00
Download(Loading)