Feed on
Posts

Aujourd’hui, mon père et moi ne savions pas trop où nous promener. J’ai réfléchi cinq minutes.
- Si on allait voir les carrières à La Clarté? J’ai envie d’y aller depuis un petit bout de temps déjà.
- Si tu veux, m’a répondu mon père avec un enthousiasme modéré.
- On pourrait en profiter pour découvrir la nouvelle boulangerie Ty Coz et s’acheter un goûter!
- Ah, ça c’est une bonne idée! Hum, s’ils en ont, je leur prendrai un éclair au café!
- Et moi, je craquerai pour un pavé aux amandes.
- Et moi, une tarte aux fraises, a ajouté ma petite fille malicieuse.
Nous nous sommes donc rendus à La Clarté, ce petit bourg à trente minutes à pieds de chez nous, dont je vous ai déjà parlé il y a quelques semaines. Ce que je ne vous avais pas dit, c’est que l’église de La Clarté avait été construite au XVe siècle par un marquis qui s’était cru perdu en mer, derrière les Sept Îles, un jour de grande brume. Sauvé, ses prières ayant été exaucées, il fit construire en remerciement cette église en granit rose. Le granit rose est partout par ici, la Côte de granit rose s’étend sur 30 kilomètres et j’ai lu qu’il n’y en avait que trois au monde, une ici, en Bretagne, une autre en Corse et la dernière en Chine!
Le granit est toujours extrait de nos jours dans les carrières en contre-bas de l’église.  On ne peut pas les visiter comme ça, mais de la route, en s’approchant des grilles, on voit bien les grands pans de pierre aux couleurs flamboyantes. Ce sont des lieux impressionnants, gigantesques, qui me donnent le frisson.