Feed on
Posts

1542-Etretat.jpg

Les vacances continuent un peu pour les filles et moi. Nous sommes en Normandie pour deux semaines. Devinez où. À Dieppe, bien sûr. Cette année, nous y sommes allés en passant par Etretat parce que ma copine Vidya venait d’y passer un week-end et qu’elle avait partagé de magnifiques photos sur les réseaux sociaux.
— Ce n’est pas tellement plus loin que d’aller à Saint-Valéry-sur-Somme, a dit Pietro. Il y a un quart d’heure de différence entre les deux.
Un quart d’heure ? Impeccable. La décision était prise, nous irions à Etretat, la petite station balnéaire des peintres (Monet, Courbet…), des écrivains (Flaubert, Guy de Maupassant), mais surtout celle d’une aventure du gentleman cambrioleur, le célèbre Arsène Lupin.

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!
http://bit.ly/OnethingNL

♡ la page FaceBook du podcast :
https://www.facebook.com/onethinginafrenchdaypodcast/

00:0000:00

1541-LRG-Coucher-de-soleil.jpg

Samedi matin, je suis sortie assez tôt pour vider notre seau d’épluchures au compost. Il ne faisait pas encore trop chaud, il y avait un peu de vent. J’aime bien sentir le vent sur ma peau. Tout à coup, j’ai pris mon portable.
— Si on allait prendre le frais à La Roche-Guyon ce soir ? ai-je proposé à Pietro.
Ainsi, à dix-huit heures trente, nous nous installions au bord de la Seine, sur la grande pelouse qui borde le fleuve à La Roche-Guyon. J’adore cet endroit. Ce n’est pas seulement l’endroit, mais également le chemin, la sensation de vraiment quitter la région parisienne après Cergy, quand les champs sont là, surtout sur cette longue route droite bordée d’arbres où il y a l’indication d’un musée départemental d’archéologie que nous n’avons jamais visité.

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!
http://bit.ly/OnethingNL

♡ la page FaceBook du podcast :
https://www.facebook.com/onethinginafrenchdaypodcast/

00:0000:00

1540-BNF-Enquete.jpg

— Les filles, ça vous dirait une enquête à la BNF ?
— La bibliothèque ? a demandé Felicia qui avait gardé un super souvenir de notre matinée de lecture dans la salle jeunesse l’année dernière.
— Oui, c’est ça.
Approbation générale, je nous ai inscrites depuis l’Italie pour un atelier enquête le mardi 31 juillet.
À quinze heures, nous étions au lieu de rendez-vous, devant la maquette, hall est. Julie nous a très gentiment accueillis. Nous étions douze, enfants et parents.
— Voilà, pour cette enquête, nous allons nous promener dans la Bibliothèque à la recherche d’indices pour résoudre une énigme, a dit Julie. Je peux déjà vous dire que nous sommes à la recherche d’un objet qui est également un animal.

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!
http://bit.ly/OnethingNL

♡ la page FaceBook du podcast :
https://www.facebook.com/onethinginafrenchdaypodcast/

00:0000:00

1539-Oeil-de-boeuf_3966.jpg

Il y avait une affiche en bas, collée sur la porte d’entrée, la deuxième celle qui donne officiellement accès à l’immeuble. Je l’avais lue et puis j’avais oublié la date. C’est pour ça que quand j’ai entendu qu’on sonnait à la porte ce matin alors que je me brossais les dents, j’ai vraiment été surprise. Felicia et Lisa ont crié en allant se cacher dans leur chambre.
— Maman, on est en culottes !
Cela fait des jours qu’elles se baladent en sous-vêtements dans la maison, il fait trop chaud.
Le temps de me rincer la bouche, de regarder si j’étais coiffée et je suis allée ouvrir la porte. Par chance, j’étais déjà habillée.

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!
http://bit.ly/OnethingNL

♡ la page FaceBook du podcast :
https://www.facebook.com/onethinginafrenchdaypodcast/

00:0000:00

1538-Fornello-Cosimo_3921.jpg

En Italie, sa famille appelle Pietro, Piero, c’est son petit nom à lui et quand il téléphonait à un des membres de sa famille, il disait toujours « Sono Piero della Francia ». Ça nous faisait tellement rire, nous, les filles qu’on ne l’appelait plus qu’ainsi.
— Alors, Piero della Francia, où va-t-on manger une glace aujourd’hui ?
Ah, les glaces… très vaste sujet ! Nous en avons mangé presque tous les jours. Le lieu, la personne qui nous sert, l’ambiance du moment sont aussi importants je trouve pour apprécier une bonne chose. Alors, les glaces que j’ai préférées ont été celles de Conversano prise dans un café tout droit sorti d’une autre époque où le serveur en gilet derrière le comptoir était d’une gentillesse incroyable. Son cornet chocolat saupoudré d’éclats de noisette était à fondre.

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!
http://bit.ly/OnethingNL

♡ la page FaceBook du podcast :
https://www.facebook.com/onethinginafrenchdaypodcast/

00:0000:00

1437-Monopoli_3548.jpg

Les jours passaient et Pietro n’arrivait toujours pas à joindre Ada.
— Il me semble qu’elle a dit qu’elle serait à Trieste jusqu’au vingt juillet.
Comme Ada n’était pas joignable, Pietro a contacté sa cousine Enza qui habite Gioia del colle, la ville d’où sont originaires ses parents. C’est une cousine germaine aussi, mais du côté de son père. Elle est plus âgée que Pietro, les filles l’ont beaucoup aimée et ont été sages comme des images pendant que Pietro et elle discutaient de toute la famille en italien. Elle dit « capito » avant même que tu aies fini ta phrase. Les voir toutes les trois autour de la table me rappelait quand j’étais petite et que nous allions chez mes grands-parents où les grands parlaient pendant des heures de sujets qui ne nous concernaient pas et qu’on s’ennuyait si on avait oublié d’emmener des jeux.

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!
http://bit.ly/OnethingNL

♡ la page FaceBook du podcast :
https://www.facebook.com/onethinginafrenchdaypodcast/

00:0000:00

1536-Trulli.jpg

Nous sommes rentrés de vacances ! Les filles vont vous dire où nous étions partis :
— Nous étions à Putignano.
— C’est où ça ?
— Dans les Pouilles
— Vous l’aurez compris, nous étions en Italie !

Connaissez-vous les Pouilles ? C’est la région du talon de la botte de la péninsule italienne. La famille de Pietro est originaire de cette région et il y a encore de nombreux oncles et tantes ou encore des cousins. La dernière fois que nous sommes allés en Italie, c’était pour le mariage de son cousin germain Vincenzo, en 2012.

Nous sommes partis de l’aéroport de Beauvais le lundi 9 juillet. Il faisait beau et à dix-sept heures, après avoir récupéré notre voiture de location, nous passions le portail de la maison d’Elisabetta et Daniel qui nous avaient loué leur maison pour 18 nuits. Le changement entre la région parisienne et la région des Pouilles avec son soleil, ses oliviers et sa terre rouge est brutal et fait du bien.

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!
http://bit.ly/OnethingNL

♡ la page FaceBook du podcast :
https://www.facebook.com/onethinginafrenchdaypodcast/

00:0000:00

Le podcast reste ouvert TOUT L'ETE, même si je suis en vacances au mois de juillet.

Cet épisode termine une série de rediffusions de podcast écrits en juillet 2007 et 2008 alors que nous étions en vacances en BRETAGNE.

L'épisode d'aujourd'hui a été écrit en juillet 2008. Micaela avait deux ans et demi et Felicia 7 mois. 

Ce matin, nous sommes allés faire une promenade sur le port de Perros. Nous avons garé la voiture près de la partie chantier, là où sont réparés et nettoyés les bateaux. C’est à cet endroit que se trouvent la grue et l’écluse, car le port de Perros est un port en eau. On ne peut y entrer que lorsque la mer est haute. Il y a aussi une jetée où viennent s’amarrer les chalutiers. Si on arrive au bon moment on peut assister à leur déchargement au retour de la pêche.

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!
http://bit.ly/OnethingNL
♡ la page FaceBook du podcast :
https://www.facebook.com/onethinginafrenchdaypodcast/

00:0000:00

Le podcast reste ouvert TOUT L'ETE, même si je suis en vacances au mois de juillet.

Pendant trois épisodes,  je vous propose des rediffusions du mois de juillet 2007 et 2008 alors que nous étions en vacances en BRETAGNE.

L'épisode d'aujourd'hui est une rediffusion du mois de juillet 2008
Micaela avait deux ans et demi et Felicia 7 mois.

Vous savez qu’une des grandes activités de mes vacances, c’est d’aller au marché! Hier, c’était le marché de Trégastel. Trégastel est une ville au bord de la mer, sur la fameuse Côte de granit rose. C’est donc un marché très agréable. Par contre, avec Felicia qui est encore bien jeune et qui a des horaires fixes, nous le faisons un peu au pas de course entre la sieste du matin et la tétée de fin de matinée. Car si Felicia est un bébé très calme, doux et souriant, quand il s’agit de dormir ou de manger, elle est ferme sur les prix comme dit mon père.

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!
http://bit.ly/OnethingNL

♡ la page FaceBook du podcast :
https://www.facebook.com/onethinginafrenchdaypodcast/

00:0000:00

Le podcast reste ouvert tout l'été, même si je suis en vacances au mois de juillet.

Pendant trois épisodes,  je vous propose des rediffusions du mois de juillet 2007 et 2008 alors que nous étions en vacances en Bretagne.

L'épisode d'aujourd'hui a été écrit en juillet 2007. Micaela avait 18 mois, Felicia et Lisa n’étaient pas encore nées. 

 

Aujourd’hui, nous sommes passés chez le caviste qui est à l’entrée de Perros, sur la route du port. J’avais décidé d’offrir à mon père pour la fête des Pères (mieux vaut tard que jamais) un cubi de vin et je sais que ce caviste a une très belle sélection. D’ailleurs, c’est simple, j’adore ce magasin.
Premièrement, il sent bon. Dès qu’on y pénètre, on oublie totalement qu’on est au bord de la mer, les narines délicieusement troublées par une odeur de cave. On pourrait tout aussi bien être dans la cave d’un vigneron.

 

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!
http://bit.ly/OnethingNL

♡ la page FaceBook du podcast :
https://www.facebook.com/onethinginafrenchdaypodcast/

00:0000:00

- Older Posts »