Feed on
Posts
Comments

Samedi 13 août, nous sommes partis pour Dieppe… Enfin, pas directement. Nous avons eu un peu de mal à partir, Pietro a eu une urgence avec son travail et il a passé une bonne partie de la matinée au téléphone. Finalement, un peu avant midi, nous étions sur la route, en direction de la Picardie. La Picardie ? Oui, cela faisait longtemps que je rêvais de découvrir la baie de Somme.

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!

00:0000:00

La semaine prochaine le podcast sera en vacances! Retour sur les ondes aux alentours du 23 août!

Mardi, je vous ai dit que dimanche nous avions passé la journée dehors. Nous étions partis pique-niquer à La Roche-Guyon, ensuite nous avons fait un petit crochet par le Domaine de Villarceaux et enfin, nous nous sommes rendus dans une cueillette. Nous pensions cueillir quelques fraises, mais il n’y en avait pas. Cependant, nous avons tout de même passé un bon moment. C’était la première fois que nous faisions une cueillette tous ensemble. Lisa attendait ce moment depuis longtemps.

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!

00:0000:00

Le podcast sera en vacances la semaine prochaine!

Les filles et moi sommes à la maison depuis notre retour de Bretagne. La semaine prochaine, nous irons passer une semaine à Dieppe. Mais en attendant, avec les filles qui s’entendent ou ne s’entendent pas par vague, j’ai parfois l’impression de devenir folle à la fin de la journée. J’ai trouvé un moyen de retrouver un peu de calme et de sérénité en allant me promener seule le soir.

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!

00:0000:00

Le podcast sera en vacances la semaine prochaine!

Dimanche soir, après avoir passé la journée dehors, toute la famille était contente de se détendre devant la télé.
— On regarde Avatar le dernier maître de l’air ? a demandé Felicia qui aime ce dessin animé d’aventures.
— On a déjà regardé tous les épisodes en replay ! a soupiré Micaela.
— Je sais, je sais, Peppa Pig ! a dit Lisa en sautillant.
— Oh non, pas ce truc de bébé ! ont répondu ses soeurs.
Pietro a pris les choses en main.
— Les filles, nous allons regarder les Jeux olympiques.

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!

00:0000:00

Lorsque j’ai raconté la rando nature à Pietro et aux filles, je leur ai aussi beaucoup parlé de Lulu. Avec sa grande taille et sa voix grave, elle était vraiment très sympathique. Quand elle parlait, elle avait un léger accent breton, mais surtout elle avait tendance à utiliser une tournure de phrase assez inhabituelle à mes oreilles. Par exemple, lorsqu’une dame a demandé si les roseaux étaient coupés, Lulu a répondu : « On a eu coupé les roseaux, maintenant on ne le fait plus. »

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!

00:0000:00

L’histoire de ce marais, contée par Lulu, avait quelque chose d’un ancien conte populaire breton.
Autrefois, il y avait autour de Mousterlin, une quarantaine de paysans qui avaient chacun deux ou trois vaches et quelques hectares de terre. Le plus riche d’entre eux a eu l’idée de fermer le bras de mer qui jouxtait son terrain. Il avait derrière la tête d’en faire un marais, puis de l’assécher et d’y faire pousser des cultures.

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!

00:0000:00

Nous sommes rentrés sur Paris, mais j’ai encore quelques aventures bretonnes à partager avec vous. Quelques jours avant de partir, j’ai participé à une randonnée nature avec une guide de Fouesnant. Il s’agissait d’une marche de huit kilomètres dont le but était de découvrir les marais de Mousterlin.
Pietro m’a déposée à neuf heures du matin au poste de secours de Mousterlin. Le fameux poste de secours !

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!

00:0000:00

A quatorze heures, couverts de crème solaire, chapeau sur la tête, chaussures de randonnée aux pieds, nous avons passé la grille du domaine de Menez Meur, au cœur du parc régional des monts d’Arrée.
— Bienvenue dans le monde secret ! a crié Lisa en riant, ses jumelles déjà à l’affût.
A l’accueil, une jeune femme nous a remis un plan du domaine.
— Si vous suivez les panneaux, vous en avez pour une heure et demie. Le parcours se termine par l’enclos des loups.

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!

00:0000:00

Dimanche, il faisait assez beau. Nous avions décidé de partir en excursion.
— On pourrait aller à l’Abbaye du Relec, ai-je proposé à Pietro alors que nous étions tous les deux dehors, penchés sur la carte de Bretagne.
— Oui, c’est pas mal.
— Non, ça ne va pas. Il y a une visite guidée à seize heures trente. Ça fait un peu tard. Même si on pique-nique en route.
— La dernière fois, nous avions pique-niqué là, a dit Pietro en indiquant une zone des monts d’Arrée, les monts qui séparent le Finistère Nord du Finistère Sud.

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!

00:0000:00

Il y a quelques jours, lorsque nous avons quitté la plage de Mousterlin, vers vingt-et-une heures trente, en voyant Bouton d’or seule, sur la zone de parking entre la dune et les bois, j’ai eu envie de m’exercer à la conduite.
— J’aimerais bien prendre un peu le volant, ai-je dit à Pietro.
Lui n’a pas été surpris, mais les filles se sont soudainement pétrifiées.
— Maman, moi je ne monte pas si c’est toi qui conduis, a finalement déclaré Felicia résumant la pensée des trois sœurs.

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!

00:0000:00

- Older Posts »