Feed on
Posts
Comments

Ce matin, les enfants de grande section de maternelle avaient rendez-vous à huit heures dans le préau de l’école. « Il est huit heures ? » me demandait sans arrêt Lisa depuis deux jours. Elle attendait cette première sortie de l’année avec une grande impatience. Et moi aussi, en tant que maman accompagnatrice.
A huit heures trente, tout le monde était installé dans le car, en route pour Paris.
La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!

Listen Now:


Ce midi, nous avions invité une copine de Felicia, sa petite sœur (qui a l’âge de Lisa) et sa maman à déjeuner. C’était donc un peu la fête à la maison. Et pour que ce soit complètement la fête, j’avais prévu de faire des crêpes. Pour ne pas manger que du dessert, j’avais aussi prévu des carottes râpées. Micaela, qui était donc la plus grande des filles, a fait le service.  
La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!

Listen Now:


Hier midi, en dessert, les filles et moi avons mangé du chocolat et quelques amandes. Nous attaquons nos dernières tablettes achetées lors du 1000e épisode. Avant d’ouvrir la nouvelle tablette, une Equateur 75 %, j’ai lu à haute voix, en prenant un accent chic, les notes de dégustation de ce chocolat. « Nez puissant, fruité, figues sèches et agrumes confits, rond en bouche, amer et acidulé. »
La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!

Listen Now:


De vieux immeubles, des vieilles dames et une occupation vieille comme le monde. Ce doit être mieux que la télé le dimanche après-midi, on profite des derniers rayons de soleil et surtout on est au courant de plein de choses. Dans notre résidence, les vieilles dames ne s’accoudent pas à leur fenêtre pour regarder dehors. Ici, on ne voit pas les voitures passer et nous n’habitons pas sur les grands boulevards.
La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!

Listen Now:


Après quelques sursauts, l’été indien s’est évanoui, l’automne s’installe chez nous. Et je réalise que ce sont nos derniers mois dans cette résidence puisque nous déménagerons au printemps. Le dernier automne, puis le dernier hiver, c’est définitif. J’essaye alors de graver des souvenirs en moi, des impressions ou de prendre des photos. Ainsi, je regarde tout d’un œil neuf depuis quelques jours.
La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!

Listen Now:


Il y a quelques années, il y a même un certain nombre d’années, je me rappelle avoir fait un podcast sur mon petit-déjeuner et avoir pris en photo deux belles tartines beurrées recouvertes de confiture. Et puis vous aviez été quelques auditeurs à m’avoir raconté vos petits-déjeuners. Ils étaient tous très différents. Et maintenant ? Comment cela se passe-t-il chez nous ?
La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!

Listen Now:


Aujourd’hui, mon mari était à la maison, il avait pris un JM. Quand il m’a dit, « je peux prendre un JM pour mercredi si tu veux. Comme ça tu pourras accompagner Lisa et Felicia au cinéma et j’irai chercher Micaela au théâtre », je lui ai répondu « je ne sais pas ce qu’est un JM, mais ça a l’air drôlement chouette ! ».
Un JM, c’est une journée mobile dans le jargon de l’entreprise où travaille mon mari. Un RTT quoi !
La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!

Listen Now:


Ce matin, alors que je fermais la porte-fenêtre du salon, j’ai vu passer en bas une de nos voisines, celle que nous appelons « Petit lapin » parce qu’elle-même m’avait appelée ainsi à la naissance de Lisa. Je vous en avais parlé à l’époque, vous en souvenez-vous ? Cette dame a perdu son mari avant l’été et je vous avais raconté que j’étais allée à son enterrement. Il s’agit donc d’une de nos voisines âgées de la résidence.
La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!

Listen Now:


Ce soir, en rentrant de l’école, les filles et moi sommes allées admirer les plantations de notre voisin Jacques. C’est un peu trop tard pour les fleurs printanières, je le reconnais. Terminé l’été indien et les températures estivales. Nous sommes bien en automne. Mais c’était surtout l’occasion de voir si Jacques était là et de lui faire une petite bise de rentrée. Il était là, il nous a entendues et il est sorti de chez lui par la porte-fenêtre qui donne sur son petit parterre.
— Ah, mais ce sont mes petites voisines au complet !
La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!

Listen Now:


Hier après l’école, Micaela et moi sommes allées à Paris. Nous avions rendez-vous chez un ostéopathe dans le 17e arrondissement, près de la station Pereire. Nous avons pris le bus jusqu’au pont de Levallois et ensuite le métro. C’était super rapide. En sortant du métro, nous avons fait un petit tour, car nous étions en avance.
— Avant Papy Michel travaillait pas loin d’ici, ai-je dit à Micaela. Je venais souvent lui rendre visite.
La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!

Listen Now:


- Older Posts »

Quantcast