Feed on
Posts
Comments

Samedi dernier, j’ai rejoint mes deux voisines Soizic et Marie qui m’avaient proposé de participer à la Marche des lumières. Il s’agit d’une course de dix kilomètres ou d’une marche de quatre kilomètres dans Paris organisées par l’Institut Curie pour soutenir les recherches contre le cancer. C’est un sujet qui nous touche tous, j’étais donc ravie de participer.

 

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!

00:0000:00

La semaine dernière, en sortant un livre dans ma bibliothèque, j’ai fait tomber un livre de poche qui s’était retrouvé coincé entre l’encyclopédie de la chose imprimée et un ouvrage sur la conception des index.
— Mais qu’est-ce que tu faisais là, toi ? ai-je demandé au livre de Patrick Modiano qui s’était ainsi retrouvé par terre.
Il s’agissait d’un livre que m’avait offert Sylviane à l’occasion d’un après-midi Jane Austen que j’avais organisé à la maison l’année dernière.

 

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!

00:0000:00

Dimanche matin, ma voisine Sandra et moi sommes allées à notre séance de marche nordique. Depuis quelques semaines, Philippe, notre entraîneur, nous emmène dans le bois de Saint-Cucufa (le nom de ce bois fait mourir de rire les filles). Cette petite forêt est située à Rueil-Malmaison, c’est à une vingtaine de minutes de la maison en voiture. Je la connaissais de nom, mais je ne m’y étais jamais rendue et je dois dire que j’ai été agréablement surprise. C’est un bel endroit.

 

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!

00:0000:00

Hier soir, je suis allée au théâtre avec mon amie Patricia. Elle m’avait proposé d’aller voir une pièce comique recommandée par une amie : Bigre ! Dès qu’il s’agit de rire, je suis toujours partante.
Nous avions rendez-vous devant le théâtre Tristan Bernard à vingt heures dix. Je suis arrivée par la gare Saint-Lazare. Il faisait nuit depuis longtemps déjà. Le théâtre n’était pas très loin, rue du Rocher. C’est une rue qui part pratiquement de la gare. J’ai remonté la rue de Rome et j’ai pris la première à gauche pour tomber dans la rue du Rocher.

 

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!

00:0000:00

Je commence par un petit message personnel, aujourd’hui Micaela a onze ans ! Je te souhaite un très joyeux anniversaire ma grande fille !
Ce matin, j’ai fait un pari un peu risqué : me rendre à Bastille et être de retour à temps pour aller chercher les filles à onze heures et demie. Si vous ne craignez pas les expressions datées fin du siècle dernier, je dirais que tout a fonctionné comme sur des roulettes !  
Finalement, Bastille ce n’est pas si loin. Le train, puis la ligne 14 jusqu’à Châtelet (trois stations) puis la ligne une jusqu’à Bastille (à nouveau trois stations).

 

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!

00:0000:00

Ce midi, j’avais rendez-vous avec Caroline pour déjeuner. Nous devions nous retrouver à treize heures à Sévres-Babylone. J’avais bien travaillé ce matin, j’ai décidé de partir plus tôt.
Je suis arrivée à Saint-Lazare vers midi. Il y a toujours beaucoup de monde à l’heure du déjeuner autour des grands magasins. La rue Tronchet m’a menée jusqu’à La Madeleine. Là, j’ai remarqué que Fauchon était fermé. Je crois que tout va être réuni dans l’autre magasin de la place de La Madeleine qui est également en travaux.

 

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!

00:0000:00

La semaine dernière, j’ai fait un petit tour à Londres ! Avant que vous ne disiez quoi que ce soit, c’est promis, je reviendrai pour vous rencontrer, chers auditeurs londoniens, comme je l’avais fait en 2009 !
Mon amie Sylvie était ma coéquipière. Nous sommes parties par le train de neuf heures treize et rentrées à Paris par celui de 19h01. Le programme n’était pas trop chargé pour cette journée où nous avions prévu de tout faire à pied. Nous avons commencé par un petit tour au British Museum.

 

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!

00:0000:00

Cet après-midi, Felicia avait rendez-vous chez l’orthodontiste pour faire quelques radios et prendre des photos avant la pose d’un appareil. Elle a les dents un peu en désordre, mais son sourire chahuté va nous manquer.
Pour ce premier rendez-vous, elle est partie toute seule avec l’assistante du docteur. Lisa et moi l’attendions dans la salle d’attente. La pièce était bondée, toutes les chaises étaient occupées. J’étais un peu fatiguée et je n’avais pas envie de lire. Je me contentais de regarder autour de moi.

 

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!

00:0000:00

Ce matin, je suis allée faire un peu de sport avec ma copine Marilyne. Nous nous retrouvons depuis quelques semaines, après avoir déposé nos enfants à l’école, pour faire un tour dans le parc du quartier. Ce matin, pour une fois, j’avais décidé de l’attendre à l’entrée du parc. Ce parc a été réalisé sur le terrain d’une ancienne usine Hispano-Suiza. D’ailleurs, le bâtiment de la soufflerie où étaient testés les moteurs a été conservé et transformé en école primaire.

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!

00:0000:00

Aujourd’hui, j’étais en balade à Paris avec une copine. Nous avons déjeuné ensemble dans un petit restaurant du sixième très sympa. Il s’agissait d’un restaurant thématique autour de l’œuf. Pour le déjeuner, nous avions le choix entre une omelette, des œufs pochés, en meurette ou encore brouillés.
Nous avions choisi nos œufs, brouillés, aux pleurotes, bien installées à notre table au bord de la fenêtre, avec vue sur la petite rue, lorsque j’ai sorti mon carnet de notes.

 

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!

00:0000:00

- Older Posts »