Feed on
Posts

Voilà, c’est ma dernière semaine en Bretagne. Mon séjour prend fin, j’ai presque envie de dire “déjà” car je n’ai pas vu le temps passer. Je commence à réaliser qu’il faut que j’en profite encore, qu’il faut que je fasse provision d’images, d’odeurs et de goûts pour tenir jusqu’à l’année prochaine.
Ce qui va me manquer le plus, c’est la mer ; la mer qui nous accompagne toute la journée dans ses différentes humeurs, ses couleurs magiques, fascinantes et parfois terribles. Je n’ai pas pu souvent m’absenter pour aller marcher sur la plage, sentir l’odeur de la mer, du vent ou de la nuit, mais j’aimais regarder les gens le soir ou tôt le matin qui pouvaient profiter de ce plaisir.
Les tartines de pain de la boulangerie Ty Coz vont aussi me manquer, bien beurrées et recouvertes de confitures de cassis... Et puis aussi, les crêpes au lait de chèvre de Aude, la fille de Marie-Claire la fermière. Elles sont tellement légères et délicieuses. Et puis la ferme aussi et Marie-Claire au milieu de ses animaux (vous vous souvenez comment elle appelle ses chèvres et ses brebis le soir lorsque c’est l’heure de rentrer : allez les filles, on rentre!).
Les promenades à Ploumanac’h, au milieu des rochers roses vont me manquer. Il m’est souvent arrivé en me promenant là-bas de vivre des moments parfaits,vous savez quand tout s’accorde : l’air, la lumière, le paysage et vous-même.
Il y a d’autres choses toutes simples qui vont me manquer comme le sourire et la gentillesse de Véronique la marchande chez qui mon père s’approvisionne en tomates ou regarder avec ma fille les hirondelles voltiger au niveau de notre balcon les jours de mauvais temps.
Allez, Perros, on se revoit certainement l’année prochaine!