Feed on
Posts

Aller chez le coiffeur est presque devenu une routine ces dernières années. J’y suis allée aujourd’hui, au salon près de République où j’étais allée en janvier, comme ça, sur un coup de tête. Mon coiffeur était un jeune homme tout habillé de noir, assez silencieux. Il a commencé par m’examiner sous différents angles pendant plusieurs minutes, soupesant mes cheveux, les manipulant, testant des longueurs, avant de finalement m’adresser la parole.
— Que vous voulez faire ? m’a-t-il demandé avec un léger accent.
La suite du texte est dans la NEWSLETTER

00:0000:00
Download(Loading)