Feed on
Posts

1877-riviere_8008.jpg

Nous avons fait un détour par Baume-les-Messieurs, un des plus beaux villages de France. Nous y avons pique-niqué au bord de la rivière. Après le déjeuner, nous sommes allés en voiture jusqu’au belvédère. La vue sur le village depuis les falaises est impressionnante. J’ai envoyé une photo à mon père par SMS qui m’a répondu qu’on se croirait en avion.

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!
http://j.mp/OneThingInAFrenchDayNewsletter

1876-velo-voie-verte_7990.jpg

— Bonjour Emmanuel, où est-ce que nous nous trouvons ?
— Nous sommes à Cluny, en Bourgogne, département de la Saône et Loire.

— Et précisément aujourd’hui vendredi 24 juillet à midi et demi ?
— Nous sommes dans l’ancienne gare SNCF de Cluny qui a été transformée pour accueillir des cyclistes. Tout le long de la voie SNCF, nous pouvons circuler à vélo. Nous sommes dans le magasin de location de vélo.

— C’est le magasin que vous tenez ?
— C’est le magasin que je tiens depuis un an.

— Ça se passe bien ?
— Ça se passe très bien. Nous avons énormément de gens de passage, de tous horizons. Aussi bien de la région parisienne, aussi bien de la région de Marseille et de la Belgique, de la Suisse et d’Allemagne.

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!
http://j.mp/OneThingInAFrenchDayNewsletter

1975-02-maquette-abbatiale_7964.jpg

En fait, il ne reste pratiquement rien de l’abbaye de Cluny qui a été démantelée au moment de la Révolution française. Ses pierres ont d’ailleurs servi à la construction du haras national. Pourquoi particulièrement cette abbaye a-t-elle été détruite ? Parce qu’elle était en ville et non pas perdue dans une vallée à l’abri du monde. Notre excellente guide, Marjorie, nous a fait un tableau de l’histoire de l’abbaye clair et limpide.

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!
http://j.mp/OneThingInAFrenchDayNewsletter

1874-cest-parti_7953.jpg

Quand les filles sont passées devant le programme de la semaine affiché sur la porte d’entrée du haras, la balade en attelage leur a tapé dans l’œil.
— Tu te rends compte, Maman, en attelage ! a dit Felicia.
Nous avons réservé nos places pour la visite du haras et la balade en attelage. À quatorze heures trente, mardi 21 juillet nous avons passé la petite porte du haras pour pénétrer dans la cour et être accueillis par notre guide Lola.

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!
http://j.mp/OneThingInAFrenchDayNewsletter

1873-07-grappes_7878.jpg

Nous avons marché une petite quinzaine de minutes avant de tomber sur des vignes.
— Ah, regarde Lisa. Je pense que ce viticulteur n’utilise pas trop de pesticides parce qu’il y a de l’herbe entre les rangs de vigne.
— Les raisins sont verts, a dit Lisa en s’approchant, mais à la fin ça sera du raisin noir ou blanc ?
Je me suis approchée des grappes.

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!
http://j.mp/OneThingInAFrenchDayNewsletter

1872-clocher-Cluny-1.jpg

Après le pique-nique, nous avons fait un petit tour de la ville. Il y avait une belle librairie où nous sommes restés un moment. Puis, nous avons repris la route. Il nous restait un peu plus d’une heure de trajet. Et enfin, un peu avant seize heures nous avons aperçu le clocher de l’abbatiale : nous étions arrivés à Cluny.

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!
http://j.mp/OneThingInAFrenchDayNewsletter

1869-fleurs_d_oranger_6k4ay.jpg

Aujourd’hui, nous allons découvrir comment se passe la cueillette de l’emblématique fleur d’oranger.

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!
http://j.mp/OneThingInAFrenchDayNewsletter

 

Le site de Murielle Iris :

https://lessauvages.co/

1869-cueillette_2_9sfyu.jpg

Hier, nous avons fait la connaissance de Murielle Iris. Murielle cueille ses plantes sauvages dans la région de Nice, sur des terrains privés ou communaux qui lui sont ouverts. Elle est certifiée bio. Les plantes qu’elle cueille sont ensuite transformées pour pouvoir être conservées et utilisées pour leurs bienfaits. Murielle produit dans son atelier des huiles essentielles, des macérats, des hydrolats, des teintures mères, des tisanes. Des produits qui font du bien et qui jouent un rôle de prévention.
Son emploi du temps des cueillettes se calque sur le cycle de la nature. Écoutons-la !

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!
http://j.mp/OneThingInAFrenchDayNewsletter

Le site de Murielle Iris :

https://lessauvages.co/

 

1869-au-marche.jpg

Cette semaine, je ne vous fais pas voyager dans le temps. Nous restons au XXIe siècle, mais je vous fais voyager en France. Nous quittons Paris pour Nice sur la Côte d’Azur ! Le sud de la France, son soleil et ses paysages magnifiques entre mer et montagne. Nous allons faire la connaissance de Murielle Iris qui a créé l’entreprise artisanale « Les sauvages ». Nous retrouverons Murielle dans les trois épisodes de cette semaine.
Tout d’abord, Les sauvages, c’est un nom qui intrigue. De quoi peut-il bien s’agir ? Je laisse Murielle vous l’expliquer.

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!
http://j.mp/OneThingInAFrenchDayNewsletter

 

Les Sauvages :

https://lessauvages.co/

1868-Nathalie-Iris_7684.jpg

Aujourd’hui, nous retrouvons l’amie libraire du podcast, Nathalie Iris. C’est le dernier épisode de Nathalie pour cet été. Mais pas d’inquiétude, nous retrouverons Nathalie dès la rentrée. Bien sûr, rendez-vous sur le site du podcast pour commander ce livre au format numérique directement auprès de Nathalie.

 

La suite du texte est dans la NEWSLETTER, abonnez-vous!
http://j.mp/OneThingInAFrenchDayNewsletter

- Older Posts »