Feed on
Posts

Aujourd’hui, à l’occasion de notre promenade matinale dans le centre ville, nous sommes passés devant le fameux magasin de jouets dans lequel Micaela avait repéré, au mois de février dernier, LA poussette aux roues rouges. Les cloches de Pâques ayant ensuite eu la gentillesse de lui déposer sur le balcon (sympas les cloches, hein?). Micaela un bout de pain frais à la main, les lunettes de soleil de star sur le nez, poussant d’un air emprunt de gravité son poupon dans la poussette des cloches, est restée en arrêt devant la vitrine du magasin, bouche bée. Remise de ses émotions, elle a retrouvé sa langue : - Maman, regarde, il y a la poussette aux roues rouges dans la vitrine! La même que la mienne! - Mais, oui, je vois ça! - Oh, je suis trop contente! Merci les cloches! J’avais plutôt remarqué pour ma part un loup géant en tissu, assis à un pupitre d’écolier, drôlement confectionné d’un assemblage de tissus divers et portant une belle cravate rouge à pois blancs sous son sourire mi mennaçant mi amical. Il était impressionnant. Je l’ai fait remarquer à ma fille. - Ah, oui, le loup. Pourquoi est-ce qu’il est assis? Il va manger quelqu’un? Si on rentrait dans le magasin? Oh là là, ça c’est la question piège parce que souvent j’ai autant envie que mes filles de visiter les magasins de jouets. J’ai réussi à éviter le drame en promettant que nous y retournerions la semaine prochaine pour acheter un petit jouet en souvenir de nos vacances à Dieppe.

00:0000:00
Download(Loading)