Feed on
Posts

poulelaferme.jpg

Ce matin, dès le petit-déjeuner terminé, nous avons sauté dans la voiture. Direction, le nord, les Côtes-d'Armor. Après deux heures et demie de route bien agréables (mis à part les quelques tracteurs), nous sommes arrivés chez nos amis de la Ferme : Marie-Claire, Aude et ses enfants. Nous étions à peine arrivés depuis cinq minutes que la conversation était lancée : quelle route nous avions prise pour venir, comment se passaient nos vacances (Marie-Claire adore qu’on lui parle du Finistère d’où elle est originaire), est-ce que nous avions vu Fred au marché de La Forêt Fouesnant (Fred vend du fromage des Alpes sur les marchés). Mon père a parlé de ses confitures de mûre. Aude et moi avons parlé de nos ordinateurs Mac, les filles sont parties jouer avec les enfants d’Aude. Nous avons déjeuné, Aude et Marie-Claire nous ont fait mourir de rire avec leur description d’un couple de clients parisiens. Elle hypnotisait Marie-Claire qui lui rendait sans cesse plus de monnaie qu’elle n’aurait dû. Lui se montrait arrogant avec Aude parce qu’il était bon client. Tout ça s’est terminé par une prise de bec hilarante au marché. Ça faisait longtemps que je n’avais pas rigolé comme ça. Après avoir fait un tour dehors, visité l’atelier d’Aude qui a bien avancé ses sculptures, goûté la tarte aux prunes que mon père avait faite pour l’occasion, il était déjà l’heure de partir. Marie-Claire nous a conseillé de prendre un autre chemin pour rentrer. Nous sommes partis et nous avons fait un crochet par Perros. Comme ça, pour se faire du bien. Nous avons fait dîner les filles devant la plage. Il était presque vingt heures lorsque nous avons repris la direction du Finistère. D’autres aventures nous attendaient, mais nous ne le savions pas encore.

00:0000:00
Download(Loading)