Feed on
Posts

Ce soir, en rentrant du travail, mon mari m’a demandé si j’avais passé une bonne journée.
Oui, lui ai-je répondu.
Puis l’idée m’est venue, par curiosité, de compter le nombre de personnes que j’avais croisé dans cette journée.
Sur le chemin de l’école, je n’ai parlé à personne. A l’école, j’ai croisé le papa d’une petite copine de ma fille, puis le papa d’une autre copine (il y a beaucoup de papas qui accompagnent leurs enfants à l’école). J’ai échangé quelques paroles avec eux, avec la maîtresse de ma fille aussi. Je suis ensuite allée à la garderie. J’ai discuté quelques minutes avec la directrice et les deux puéricultrices, puis je suis rentrée chez moi. J’ai travaillé une bonne partie de la matinée, sans un coup de fil, mon ipod sur les oreilles. Ensuite, je suis retournée à l’école. J’y ai retrouvé ma copine Caroline dont la fille va aussi à la maternelle. Nous sommes rentrées ensemble à la maison. Là, nous avons croisé mon autre voisine, Alexandra, qui a une petite fille et un petit garçon. Nos trois filles ont joué ensemble à courir. En début d’après-midi, un client est passé chercher un ouvrage chez moi. Après la sieste, je suis allée au parc avec Alexandra et ses enfants (cette fois, nous avions emporté des ballons). Sur le chemin du retour, je me suis arrêtée à la pharmacie et j’ai échangé quelques paroles avec la pharmacienne. J’ai aussi eu un coup de fil de ma mère. Donc, aujourd’hui, j’ai parlé à onze personnes. Je pense que toutes ces personnes à qui j’ai dit bonjour, à qui j’ai souri et avec qui j’ai parlé ont participé à me faire passer une bonne journée. Je me demande s’il y a un lien mathématique entre le nombre de sourires que l’on échange et la qualité d’une journée. A partir de combien de sourires la journée devient-elle bonne? Est-ce que vous avez un chiffre à me proposer?