Feed on
Posts

Aujourd’hui, j’ai eu mon amie Michelle au téléphone. Je ne sais plus comment nous en sommes arrivées là, mais nous nous sommes racontés des souvenirs de vaches. Michelle adore les vaches, surtout leurs jolies robes.
Je lui ai raconté un souvenir qui date de quelques années et qui explique pourquoi les vaches me font plutôt peur.
Nous étions mon mari et moi en promenade à l’Ile-Tudy, en Bretagne. Nous empruntions un chemin dans les terres, à droite il y avait un pré et à gauche un petit bois. Nous marchions en nous parlant doucement, lorsque j’ai remarqué un petit troupeau de vaches au fond du pré, qui paissait tranquillement à l’ombre d’un arbre. Soudain, une des vaches s’est mise à agiter sa grosse tête de haut en bas puis s’est dirigée vers nous d’un pas rapide, entraînant derrière elle le reste de la troupe.
- Les vaches se dirigent droit sur nous! ai-je dit à mon mari.
Je jetai un coup d’œil au malheureux fil de fer qui servait de barrière.
- Qu’est-ce qu’on fait!
- On continue à avancer sans les regarder, m’a répondu mon mari.
Nous avons avancé jusqu’au bout du pré, là où commençait le bois. Il ne nous est rien arrivé, mais j’avais eu si peur que mes genoux s’entrechoquaient.
Il avait plu la veille, le chemin dans le bois était boueux. Comme il était hors de question que je fasse demi tour et repasse devant les vaches, nous avons marché dans la boue et j’ai gâché mes chaussures toutes neuves. Ah, ces vaches, je m’en souviendrai longtemps!