Feed on
Posts

Hier soir, comme tous les soirs, j’ai regardé “Plus belle la vie”, je suis complètement accro.
Oh là là, mais de quoi parle-t-elle?
Vous ne connaissez pas “Plus belle la vie”, le feuilleton qui tient en haleine près de 6,5 millions de téléspectateurs français tous les soirs à 20h20?

Cela fait trois ans que ce feuilleton existe. Au début, c’était carrément nul. Je dirais même affligeant. Finalement, l’équipe de scénaristes a changé et c’est devenu passionnant.

En quelques mots, c’est un feuilleton qui raconte la vie d’un quartier de Marseille autour d’une bonne quinzaine de personnages : un patron de bar, une maîtresse d’école et ses enfants adolescents, un faux avocat d’affaires qui fait des magouilles, sa fille qui fait des séjours en hôpital psychiatrique, un flic qui vit à l’hôtel, la gérante de l’hôtel, une couturière qui tient une boutique, etc. Bref, des gens comme vous et moi à qui il arrive des trucs pas toujours très marrants. Il y a un nombre de morts incroyable dans cette série! Je dis souvent qu’elle devrait s’intituler “Plus moche la vie”.

Ce qui me plaît particulièrement, c’est l’audace un peu folle des scénaristes. Ils inventent de ces histoires! et ça passe! Je suis admirative devant leur travail. Ils ont une capacité à se renouveler qui est phénoménale. Et le feuilleton dure 26 minutes tous les soirs de la semaine!
Je crois que l’histoire qui m’a le plus impressionnée (d’un point de vue créatif) a été celle qui nous a occupée cet hiver avec une femme, enlevée à la naissance par le docteur qui a accouché sa mère, séparée de sa jumelle, qui revient quarante ans après se faire passer pour la mère de son neveu dans le but de l’enlever pour une greffe forcée du foie afin de sauver sa propre fille. Balèse, non?

le site de Plus belle la vie :
http://plus-belle-la-vie.france3.fr/