Feed on
Posts

Entre le temps que je consacre à mon bébé et celui que je consacre à mon travail, les occasions sont devenues rares pour moi de pouvoir aller à Paris. Mais aujourd’hui j’y suis allée car j'avais un rendez-vous professionnel.

Vous n’imaginez pas comme cela fait du bien d’arriver Gare Saint-Lazare et de retrouver le brouhaha de Paris. Je ne m’étais pas rendue compte que cela me manquait autant. En fait, l’émotion commence dès que le train dépasse le pont de l’Europe, je ne peux m’empêcher de voir en esprit le fameux tableau de Monet. Puis, il y a la descente du train, la traversée de la salle des pas perdus, les quelques marches qui mènent au parvis de la gare et l’odeur des viennoiseries de la pâtisserie Bras juste à l’entrée de la gare.

J’ai marché jusqu’au Boulevard Malesherbes, en passant derrière l’imposante église Saint-Augustin.
Qu’est-ce que j’ai regretté de ne pas avoir mon appareil photo sur moi! La lumière était typiquement parisienne, grise et poétique à la fois.

En rentrant de mon rendez-vous, j’ai fait un petit détour pour aller jeter un œil à la vitrine de la célèbre cave Augé, boulevard Haussmann. Cette cave a ouvert ses portes en 1850. Il paraît que c’est la plus ancienne de Paris et que Marcel Proust, qui habitait à deux pas, venait y acheter du vin. Une cave est, vous l’aurez compris, un magasin où l’on vend du vin.
Je suis rentrée chez moi en fin de matinée avec l’idée de vous raconter mon escapade à Paris, tout en me maudissant d’avoir oublié mon appareil photo.

Alors, pour illustrer ce podcast, je vous propose une reproduction du tableau de Monet.

L'église Saint-Augustin sur Wikipedia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Église_Saint-Augustin_(Paris)