Feed on
Posts

Notre voisine du dessous est une personne âgée, gentille et complètement obsédée par le chat de nos voisins. Elle est persuadée qu’il vient faire ses besoins sous sa fenêtre et l’odeur (que jamais personne n’a senti) lui cause beaucoup de soucis. Je l’ai d’ailleurs surprise l’autre jour cachée derrière ses volets.
- Je guette le chat, m’a-t-elle dit en parlant doucement.
- Ah, bonne chasse alors!
Tout à l’heure, notre petite voisine de deux ans et demi a fait tomber son biberon par la fenêtre. J’étais à mon bureau alors je l’ai vu passer, sans réaliser de quoi il s’agissait exactement. J’ai ouvert la fenêtre pour jeter un œil. Au même moment l’interphone sonnait. C’était notre voisine du dessous, qui marche avec une canne, qui ne voit plus grand chose et qui est sourde comme un pot. Plus rapide que son ombre, comme Lucky Luke, elle avait déjà repéré le biberon (malgré la canne, la mauvaise vue, etc).
- Micaela a fait tomber son biberon!
- Non, ce n’est pas Micaela, c’est Elena.
- Ah, si vous voulez vous en servir comme démaquillant, je crois qu’il est foutu.
- Merci!
Surréaliste, n’est-ce pas, comme conversation? En fait, plus j’y pense plus je crois que chacune de mes rencontres avec cette voisine était surréaliste.