Feed on
Posts

Aujourd’hui, j’ai tenu une promesse et j’ai rédigé une lettre de soutien à mon boucher.
Vous vous souvenez que je l’avais croisé il y a quelques mois et que j’avais appris qu’il avait été dépossédé de sa boutique. Il m’avait également appris qu’il tenait une petite boucherie dans Paris. Avant mon accouchement, j’ai eu l’occasion de passer le voir à Paris. Il était très content et tout surpris. On s’est fait la bise, c’est vous dire!
Il m’a donné de ses nouvelles et il m’a confié son intention de convaincre les actionnaires de son ex-boucherie de lui rendre la direction de la boutique. Il a trouvé cette solution plutôt que de se battre contre eux. Il voulait leur démontrer qu’il pouvait mieux faire que l’équipe en place. Je n’ai aucun doute là-dessus.
- Est-ce que je peux faire quelque chose pour vous? lui ai-je demandé.
- Si vous pouviez m’écrire une lettre de soutien. Il m’en faut le maximum avant l’assemblée générale des actionnaires.
Je lui ai promis de la lui envoyer. Je l’ai donc écrite cet après-midi. C’était la première fois que j’écrivais une lettre de soutien et je ne savais pas trop comment m’y prendre. J’ai cherché quelques exemples sur Internet que j’ai adapté à la situation de mon boucher. J’espère que cette lettre lui sera utile et que nous le retrouverons bientôt.