Feed on
Posts

Le jour de Noël, dans la conversation, j’ai raconté que j’avais entendu parlé d’un livre de recettes inspiré des recettes de la Comtesse de Ségur, la fameuse auteur de livres pour enfants. Qui n’a pas lu “Les malheurs de Sophie”? Euh, moi!

Reprenons le cours de mon récit, ma mère s’est alors exclamé : Elle était russe, non?

Mon mari : Oui, son père était le général qui a donné l’ordre de brûler Moscou pour lutter contre l’armée de Napoléon.

Ma mère : Comment s’appelait-il déjà?

Moi (pas très en forme intellectuellement ce jour-là - heureusement, je crois que c’est passé inaperçu) : Ce n’était pas Kouragine?

Ma mère : est-ce que quelqu’un se souvient des titres de ses autres ouvrages?

Alors, là, tout le monde s’y est mis : ma mère, mon père, ma sœur, son fiancé et mon mari. Et bien, c’est mon mari qui en connaissait le plus! et qui en avait le plus lu. J’étais bien surprise, mais finalement pas étonnée.

Depuis, je me suis achetée “Les malheurs de Sophie” et je lis un malheur chaque soir avant de m’endormir. Et cela me plaît beaucoup. C’est bien écrit et toujours drôle.